Actualités
12:19 18 mai 2022 | mise à jour le: 18 mai 2022 à 12:19 Temps de lecture: 4 minutes

Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier aura son école secondaire

Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier aura son école secondaire
Photo: Métro Média Vincent Desbiens

Après plusieurs années à en rêver, la ville de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier accueillera une école secondaire sur son territoire. L’établissement scolaire annoncé le 17 mai dernier pourra accueillir 800 élèves et devrait être terminé en 2027.

«C’est une nouvelle incroyable pour le développement de notre municipalité, se réjouit le maire Pierre Dolbec. C’est le dossier dont je me suis fait le plus parler par les citoyens depuis que j’ai été élu pour la première fois.»

La nouvelle école prendra place sur des terrains d’une superficie de plus de 50 000 pieds carrés situés juste à côté de l’école primaire des Explorateurs, entre les rues Désiré-Juneau et Guy-Linteau.

Actuellement, tous les adolescents de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier doivent poursuivre leur scolarité dans l’une des écoles secondaires situées dans un rayon de 30 km, lorsqu’arrive la troisième secondaire. «Certains élèves font de deux à trois heures d’autobus chaque jour pour se rendre et revenir de l’école, c’est totalement inacceptable. Avec l’arrivée d’une nouvelle école, ils pourront faire tout leur parcours près de chez eux et s’épargneront ces longs trajets», constate M. Dolbec.

Besoin criant

La Ville de Sainte-Catherine a déposé une demande formelle pour une école secondaire en 2017 au Centre de services scolaires (CSS) de la Capitale. Au cours des dernières années, le développement à vitesse grand V de la municipalité a forcé la construction d’une troisième école primaire, celle des Explorateurs. «Ça fait à peine trois ans qu’on a construit la nouvelle qu’elle est déjà à capacité. [L’école] Jacques-Cartier c’est au bouchon, [l’école] Saint-Denys-Garneau c’est au bouchon, ça nous prenait une solution très rapidement», fait valoir le maire.

Le directeur général du CSS de la Capitale, Pierre Lapointe, abonde dans le même sens. «Les chiffres sont sans équivoque, c’est une question de temps avant qu’il y ait un important manque d’espace. On va construire une nouvelle école moderne, pensée non seulement pour offrir le meilleur environnement d’apprentissage, mais surtout pour maximiser l’épanouissement des jeunes.»

Une rumeur voulait qu’une école secondaire soit bâtie dans le secteur de Val-Bélair, il y a quelques années. Pierre Dolbec aurait ensuite eu d’importantes discussions avec le député de La Peltrie, Éric Caire, et l’aurait convaincu de la nécessité d’un nouvel établissement scolaire dans son patelin.

«Ça fait des années qu’on en parle et que je milite pour que l’école soit implantée à Sainte-Catherine. On a énormément travaillé pour arriver à convaincre le ministère de l’Éducation. C’est une très belle nouvelle pour toute la population», lance le ministre de la Cybersécurité et du Numérique.

Solution à long terme

D’après Pierre Lapointe, la construction de la nouvelle école devrait débuter dans moins de deux ans. Pour l’instant, aucune prévision des coûts n’est associée au projet. «Ce qu’on sait, c’est qu’il y aura une trentaine de classes et des infrastructures sportives qui seront situées entre le nouveau bâtiment et l’école des Explorateurs pour que tout le monde puisse y avoir accès», soutient-il.

Le directeur général affirme que le nouvel établissement permettra de soulager les écoles secondaires Roger-Comtois et Neufchâtel qui devront faire appel à des unités modulaires dès l’année prochaine pour accueillir la population étudiante.

«Nous avons calculé que 800 places allaient être suffisantes pour accueillir tout le bassin d’élèves. On a déjà prévu de l’espace et des fonds pour effectuer des agrandissements jusqu’à 1200 de capacité, si le besoin se fait sentir éventuellement», conclut Pierre Lapointe.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.