Actualités
15:17 16 mai 2022 | mise à jour le: 16 mai 2022 à 15:22 Temps de lecture: 3 minutes

Conduite automobile responsable: Votre ado est-il assez sensibilisé?

Conduite automobile responsable: Votre ado est-il assez sensibilisé?
Photo: Métro Média Mona LechasseurLa simulation choc a permis aux élèves de mieux comprendre ce qui arrive lors d'un accident impliquant un jeune conducteur avec les facultés affaiblies.

SÉCURITÉ. Pour bien des parents, confier le volant du véhicule familial à leur ado demande une confiance et un lâcher prise sans borne. Comment les sensibiliser efficacement? La Polyvalente de Charlesbourg a mis en place une activité de sensibilisation choc, qui répond à ce besoin de prévention, mais qui ne laisse personne indifférent.

L’école secondaire a présenté à la mi-mai à l’Aréna Marcel-Bédard sa 8e édition de Prends le volant sur ta vie, une simulation choc qui vise à sensibiliser les finissants du secondaire à une conduite responsable.

Plus de 2 400 élèves de 5e secondaire de la région de Québec ont pu voir l’une des cinq représentations, qui met en scène un accident grave de la route. Cette reconstitution multimédia combine séquences vidéo, témoignages, musique et théâtre pour illustrer le plus fidèlement possible la trajectoire d’un automobiliste adolescent aux facultés affaiblies, de l’accident jusqu’à sa réinsertion sociale. De vrais policiers, ambulanciers et médecins participaient à la simulation, comme si la réalité défilait sous les yeux des spectateurs attentifs.

L’accent a été mis sur les conséquences physiques, psychologiques, judiciaires et sociales pour la victime, sa famille et le conducteur. Par exemple, les jeunes ont entendu des témoignages très émotifs d’un adolescent accidenté de la route, et d’une mère dont la fille de 14 ans a perdu la vie, passagère dans une voiture conduite par un jeune insouciant.

L’évènement était animé par deux élèves, dont Antoine Houde, co-premier ministre du Gouvernement scolaire de la Polyvalente de Charlesbourg. «Nous avons peu d’emprise sur la conduite des gens qui nous entourent sur la route, mais nous pouvons au moins avoir le contrôle sur nos actions et les dispositions que nous prenons au moment de prendre le volant.»

Le retour de cette activité scolaire, mise sur pause deux ans d’affilée en raison des mesures sanitaires, coïncide avec celui des bals des finissants et du beau temps.

«Il n’y a jamais trop d’efforts de prévention. Même s’il n’y avait aucun accident, il faudrait toujours en faire quand même.»

-Marie-Pier Rivard, agente aux communications du SPVQ

Des partenaires engagés

L’initiative regroupe un grand nombre de partenaires essentiels, dont le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSSCN), le CHU de Québec-Université Laval (CHU), la Société de l’assurance automobile du Québec, la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec et le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). Plus de 16 400 étudiants de la Capitale-Nationale ont été sensibilisés aux comportements routiers à risque depuis le début de cette initiative.

Le comportement des parents sur la route et la sensibilisation à la maison restent également essentiels et déterminants dans la prévention de la sécurité routière auprès des jeunes.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.