Actualités
11:26 8 avril 2022 | mise à jour le: 8 avril 2022 à 13:18 Temps de lecture: 3 minutes

Meurtre à Lac-Saint-Charles: Le BEI déclenche une enquête interne

Meurtre à Lac-Saint-Charles: Le BEI déclenche une enquête interne
Photo: Twitter SPVQLe SPVQ devra s'expliquer au BEI.

POLICE. Une enquête indépendante vient d’être déclenchée par le Bureau des enquêtes indépendances pour faire la lumière sur l’intervention des policiers.

Peu de temps après le meurtre de Jacques Côté, 65 ans en pleine rue, Me Marc Bellemare a envoyé une lettre demandant la prise en charge du dossier à la ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, ainsi qu’au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Le Fil des évènements

Le 4 avril dernier, le père de l’agresseur aurait appelé les policiers du Service de police de la ville de Québec (SPVQ) pour communiquer son inquiétude à l’égard du comportement de son fils de 30 ans. Ce dernier aurait quitté en crise à vélo et aurait tenu des propos décousus et incohérents. Selon le BEI, les policiers du SPVQ se seraient rendus sur place, et auraient rencontré le fils. Lors de l’intervention, les policiers ont jugé que son comportement ne nécessitait pas d’intervention immédiate et auraient référé la famille à un organisme d’aide.

Le mercredi 6 avril 2022, les proches de l’homme auraient obtenu une ordonnance de la cour pour une évaluation psychiatrique. Ils auraient demandé l’assistance des policiers du SPVQ dans l’exécution de l’ordonnance, qui n’aura jamais eu lieu. L’homme, qui aurait été en crise, s’en serait pris à des citoyens, et a agressé à mort Jacques Côté, 65 ans en pleine rue. Quatre enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur les circonstances de l’intervention.

Le maire de Québec, Bruno Marchand, a commenté la situation en marge d’une conférence de presse. «Le SPVQ a communiqué directement avec le BEI juste après le meurtre, la communication est bonne entre les deux. J’ai toujours très confiance envers le service de police même si le BEI a dû intervenir pour une deuxième fois depuis le début de mon mandat.»

Le SPVQ défend son intervention

De son côté, le SPVQ a également avisé le Bureau des enquêtes indépendantes le jeudi 7 avril. La porte-parole, Sandra Dion, assure que les policiers impliqués dans l’intervention ont fait le nécessaire en fonction des informations qu’ils détenaient à ce moment. «Les policiers se sont gouvernés en fonction des faits qu’ils avaient à leur disposition au moment des événements.» L’enquête sur l’homicide a été confiée à la Sûreté du Québec (SQ).

À lire aussi : https://www.quebechebdo.com/faits-divers/308420/meurtre-a-lac-saint-charles-le-suspect-de-30-ans-retrouve-et-arrete/

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.