Actualités
08:00 25 janvier 2022 | mise à jour le: 25 janvier 2022 à 10:05 Temps de lecture: 3 minutes

Patinoire des Mini-Croques: «C’était de la magie de les rencontrer!»

Patinoire des Mini-Croques: «C’était de la magie de les rencontrer!»
Photo: Capture d'écran / Instagram @bruno.marchand.maire

Le maire Bruno Marchand a été ravi de rencontrer les mini-croques le 20 janvier dernier. Ceux-ci lui ont fait part des grandes lignes de leur projet de patinoire sur les terrains de la Place éphémère Croque ton quartier. À ce jour, aucune autorisation en faveur du projet n’a été délivrée par la Ville de Québec, mais le projet est loin d’être mort. 

Rencontré en marge d’une visite de sa tournée des châteaux de neige du défi #accentsolidaire, le premier magistrat de Québec n’avait que de bons mots envers les mini-croques et leurs parents. 

«C’était de la magie de rencontrer les jeunes. Cest vraiment magnifique que des parents prennent ce temps-là pour expliquer à leurs jeunes comment on fait pour monter un projet, mobiliser et faire en sorte quil se réalise, influencer des élus et des politiques. Pour moi, cétait du bonbon de les entendre! Je suis parti de cette rencontre avec un grand sourire.»

La rencontre virtuelle d’environ une heure a eu lieu le 20 janvier dernier.

Pas de promesse

Pour cette rencontre, le maire était accompagné de la conseillère du district de Robert-Giffard, où se situe la place éphémère de Croque ton quartier, Isabelle Roy, ainsi que des élus Jean-François Gosselin et Marie-Pierre Boucher. Le directeur de l’arrondissement de Beauport, Stephan Duguay était aussi présent. Pour le moment, il n’est pas clair si le projet peut se réaliser cette année, mais il semble se dégager une volonté de le rendre possible. 

«On ne leur a pas fait de promesse. On ne leur a pas dit que parce qu’ils se mobilisaient, ça va arriver. Il a des écueils dans ce projet-là, raconte Bruno Marchand. En même temps, ce n’est pas vrai qu’on va décourager des jeunes qui se mobilisent. Ça se peut que ce soit un peu plus long que souhaité. Ça fait partie de la vie. Ce qu’on veut leur dire, c’est “Battez-vous! Soyez persévérants, cognez aux portes, démontrez que vous n’abandonnerez pas!”. Est-ce que le projet va se réaliser cette année? Il ny a pas un élu qui a été insensible à ça. On va essayer de voir si cest possible cet hiver, sinon, comment on sarrange pour le faire lan prochain.»

Des jeunes impressionnés

De leur côté, les mini-croques concèdent que certains défis se dressent devant eux. D’ailleurs, la rencontre avec les élus a permis de relever certaines failles comme le déneigement du secteur, l’accès à la patinoire à partir de la rue ainsi que l’accès à l’eau qui n’est pas nécessairement optimal pour débuter les travaux d’aménagement de la glace, décrivent Aurélie, 9 ans, et Sam, 11 ans.

Bien que le groupe avait rencontré les élus de l’arrondissement de Beauport en novembre, cette rencontre avec le maire Marchand les a plutôt impressionnés. «Je n’étais pas vraiment stressé, mais je me disais que ce n’était pas tous les jours quon aurait loccasion de parler au maire. Cest cool!», raconte Sam. De son côté, Loran, 8 ans, qui a été l’initiateur du projet, était dépassé par l’ampleur que celui-ci a prise. «Je ne me doutais vraiment pas de tout ça quand j’ai eu l’idée cet été en faisant un tour de trottinette», raconte-t-il. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.