Actualités
14:47 14 janvier 2022 | mise à jour le: 14 janvier 2022 à 17:38 Temps de lecture: 3 minutes

Le fat bike deviendra un moyen de transport

Le fat bike deviendra un moyen de transport
Photo: Photo iStock

MOBILITÉ. Citoyens de Québec, vous devriez apercevoir de plus en plus de vélos à roues surdimensionnées, communément appelés fat bikes, durant la saison froide. La Ville de Québec est en train d’organiser son réseau cyclable hivernal pour le rendre encore plus accessible, au grand bonheur des gens actifs.

Depuis trois ans, la Ville de Québec investit des efforts considérables pour améliorer la mobilité active. «Et ce n’est que le début, lance Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif responsable des transports, de la mobilité et de la circulation. Vivre à Québec, c’est vivre quatre saisons. Cet hiver, c’est 100 km qui seront disponibles, soit 15 km de plus par rapport à l’an dernier.» La Ville souhaite ainsi encourager un nombre grandissant de personnes à troquer leur voiture pour le vélo.

Entretien

Régulièrement, les circuits sont déneigés ou damés, selon le besoin. «Les machines utilisées sont les mêmes que pour les rues. Nous n’avons pas besoin de machines spécifiques pour ça, et c’est le budget du déneigement qui est utilisé pour réaliser l’entretien», précise-t-il.

Voici les deux ajouts principaux pour l’hiver 2022:

  • L’axe du Parc technologique, de l’avenue Watt et de l’avenue Chevremont, qui facilite le lien avec l’Université Laval
  • Le boulevard Hochelaga, ce qui permet de lier d’un seul trait la colline parlementaire ainsi que la route de l’Église.

L’ajout des 15 km fait partie intégrante de la Vision des déplacements à vélo et de la Vision de la mobilité active. «Avec ces kilomètres supplémentaires, nous offrons aux citoyens le choix de délaisser les moyens traditionnels et de choisir le transport actif, explique-t-il. C’est une excellente nouvelle pour notre ville de plus en plus active.»

Peu de choix de vélos

Il faudra toutefois peut-être s’armer de patience pour acquérir un vélo. Des entreprises de ventes de vélos ont confirmé à Métro Québec qu’ils vivent de grands défis d’approvisionnement, en raison de l’augmentation de la popularité de ce sport et du contexte pandémique. De son côté, la Ville ne compte pas se doter d’un service de prêt de fat bikes, puisque des entreprises privées offrent déjà la possibilité de le faire.

Enjeu de sécurité

La saison froide comporte son lot de défis sur la route, notamment avec la noirceur hâtive en fin de journée. La Ville rappelle aux cyclistes qu’ils doivent s’assurer d’être visibles des automobilistes, entre autres en portant des vêtements de couleurs vives ou en installant des lumières clignotantes sur leur vélo, maintenant obligatoires selon le Code de la sécurité routière. Les automobilistes sont quant à eux invités à partager la route, à ralentir et à adapter leur conduite aux conditions météorologiques.

Plus d’informations sur le site Internet de la ville : ville.quebec.qc.ca/reseaucyclable

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.