15:43 13 janvier 2022 | mise à jour le: 13 janvier 2022 à 18:00 Temps de lecture: 4 minutes

Le passeport vaccinal sera demandé dans les magasins à grande surface

Le passeport vaccinal sera demandé dans les magasins à grande surface
Photo: Josie Desmarais/MétroLe premier ministre québécois, François Legault

Un passeport vaccinal sera nécessaire dès le 24 janvier pour aller dans les magasins à grande surface (1500 m2 et plus), excluant les commerces reliés à l’alimentation et les pharmacies. C’est ce qu’a annoncé le premier ministre François Legault lors d’une conférence de presse jeudi.

Des magasins comme Costco, Walmart et Canadian Tire font notamment partie des magasins touchés par cette restriction. Certains de ces commerces comprennent des pharmacies ou certains secteurs reliés à l’alimentation, mais ils devront tout de même demander le passeport vaccinal à l’entrée, puisqu’il ne s’agit pas de leur secteur d’activité primaire.

Un élargissement de l’utilisation du passeport vaccinal, d’abord demandé dans les restaurants, les bars et les événements publics, avait déjà été annoncé. Il faudra désormais le présenter pour circuler dans les SAQ et SQDC.

Par ailleurs, la fermeture forcée des commerces non essentiels les dimanches aura lieu pour la dernière fois le 16 janvier.

La contribution santé débattue

La contribution santé qui sera potentiellement demandée aux individus non vaccinés fera l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale. Un projet de loi en ce sens est actuellement en rédaction.

L’objectif d’une telle mesure n’est pas de faire mal «aux personnes qui sont mal prises» comme les itinérants ou les gens affectés par des troubles de santé mentale, a rassuré François Legault. «Ce qu’on vise, c’est de dire aux personnes qui choisissent de ne pas se faire vacciner: il y a un prix à payer, explique-t-il. C’est un incitatif pour les protéger d’eux-mêmes.»

Les débats tenus à l’Assemblée nationale permettront notamment de déterminer quels seront les individus tenus de payer cette contribution et ceux qui seront exemptés.

Hausse des hospitalisations

Le Québec fait état d’une hausse des hospitalisations, des admissions aux soins intensifs ainsi que des décès dus à la COVID-19.

Les établissements de santé québécois notent une hausse des hospitalisations liées à la COVID-19, avec une augmentation de 117 personnes (443 nouvelles entrées et 326 sorties), ce qui donne un total de 2994 personnes hospitalisées dans la province. Les admissions aux soins intensifs enregistrent également une hausse de 9 nouvelles personnes (44 nouvelles entrées et 35 sorties), pour un total de 272 personnes.

Cette situation critique dans les hôpitaux pourrait toutefois être appelée à se stabiliser, prévoit l’INSPQ. Les cas et les nouvelles hospitalisations pourraient déjà avoir atteint leur sommet ou l’atteindre dans les jours à venir, selon la moitié des simulations effectuées. L’autre moitié prévoit toutefois une augmentation des hospitalisations au cours des prochaines semaines.

À cet égard, le gouvernement met en place de nouvelles mesures pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre dans les hôpitaux. Les centres de santé disposeront de plus d’autonomie dans la gestion des horaires et d’une demi-journée de vacances accordée à la personne pour toutes les journées travaillées au-delà de sa semaine normale de travail. On propose aussi un remboursement des frais liés au travail lorsque la personne salariée effectue des heures supplémentaires.

Une entente a été conclue entre le gouvernement du Québec et l’entreprise MedSup Medical pour la fourniture de 70 millions de tests rapides au cours des cinq prochains mois.

Tests à venir

Une première livraison de 10 millions d’autotests est attendue pour la fin janvier, alors que 20 millions d’unités supplémentaires sont attendues en février, 20 autres millions en mars, 15 millions en avril et 5 millions en mai. Des options d’achat de 5 millions de tests en avril et de 15 millions en mai font également partie de l’entente.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.