Actualités
10:27 13 janvier 2022 | mise à jour le: 13 janvier 2022 à 10:28 Temps de lecture: 4 minutes

Un plan rempli d’espoir pour les commerçants de Québec

Un plan rempli d’espoir pour les commerçants de Québec
Photo: Métro Média ArchivesEntre mai 2020 et juin 2021, la Ville a accompagné et traité 1474 dossiers de financement, totalisant plus de 71,4 M$.

ENTREPRISES. La Ville de Québec travaille sur le nouveau Plan commerce 2022-2025 en compagnie des regroupements de gens d’affaires, qui devrait être finalisé et adopté au cours du premier trimestre 2022.

La tâche est loin d’être simple avec les défis que vivent les entreprises. Afin de joindre les 1 855 gens d’affaires de 19 artères commerciales de Québec qui ne font pas partie d’un regroupement, un sondage leur sera transmis par la poste d’ici la fin janvier. «L’objectif est de connaître leurs préoccupations et d’ouvrir un dialogue avec eux pour qu’on ait un portrait global des entreprises», a expliqué le maire de Québec Bruno Marchand.

Plus de 71,4 M$ ont été versés en appui financier aux entreprises et aux organismes de développement économique locaux depuis mars 2020. Pour l’instant, on songe à poursuivre la bonification de la subvention municipale et le soutien aux projets d’aménagement et de signature visuelle des artères commerciales. «Les gens ont apprécié toutes les mesures, mais les programmes d’aide financière et les mesures visant à dynamiser les artères commerciales ont été particulièrement aidants», a mentionné Loubna Sefrioui, directrice de la Division du développement des espaces d’innovation et de l’essor commercial à la Ville de Québec. Par ailleurs, la Ville souhaite élaborer une vision des rues commerciales piétonnes pour dynamiser encore davantage les quartiers. Un nouveau programme de soutien aux initiatives favorisant le virage écologique et l’économie circulaire devrait aussi voir le jour.

«Soutenir l’économie, c’est soutenir les entreprises, mais aussi les travailleurs et leurs familles.»

-Bruno marchand, Maire de Québec

Terrasses à moindre coût

Diverses mesures mises en place dans les premiers mois de la crise seront reconduites le temps de donner répit et espoir, dont le tarif préférentiel pour les terrasses des établissements de restauration et pour les artistes-peintres. La Ville maintiendra une diminution du loyer pour les terrasses dans le domaine public et allouera un nouveau crédit de 25% pour les loyers aux artistes-peintres afin d’alléger temporairement leur fardeau fiscal et de maintenir l’animation et les expositions. «On va continuer d’être là pour les commerçants qui ont la vie dure depuis le début de la pandémie, a souligné le maire. L’administration municipale n’entend pas laisser tomber ses entrepreneurs qui souffrent et qui cumulent les pertes.»

Quelques chiffres sur l’aide octroyée entre mai 2020 et juin 2021

Programme Nombre de dossiers Montant
Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) 1 268 51 millions $
Vision entrepreneuriale Québec 2026 144 17,7 millions $
Aide d’urgence aux organismes à but non lucratif et coopératives – Fonds régions et ruralités (FRR) 56 1,4 million $
Prêts aux entreprises – Fonds local d’investissement (FLI) 6 1,3 million $


Le Programme d’Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) est une aide financière gouvernementale de 56 M$ qui a fait une grande différence. Elle vise à soutenir le fonds de roulement des PME affectées par la pandémie de la COVID-19 afin qu’elles soient en mesure de maintenir, de consolider ou de relancer leurs activités. Grâce à ce programme, la Ville de Québec a pu accorder depuis le début de la pandémie plus de 1 200 prêts à plus de 800 entreprises, totalisant ainsi 51,3 M$. Environ la moitié des entreprises qui ont demandé de l’aide par l’entremise de ce programme étaient du secteur de la restauration.

Les organismes communautaires ont aussi subi les contrecoups de la crise. Grâce au Programme d’Aide d’urgence aux OBNL et coopératives- Fonds régions et ruralités (FRR), 71 subventions totalisant près de 850 000$ ont été versées à plus de 50 organismes à but non lucratif et coopératives.

Aide spéciale en alerte maximale

Les restaurants qui ont dû cesser leurs activités en raison d’un ordre de fermeture soudain à la fin décembre 2021 bénéficient d’une aide financière dans le cadre de l’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM). Cette aide financière correspond à un pardon de prêt (contribution non remboursable) d’un montant maximal de 10 000 $ par établissement afin de couvrir les frais des articles périssables non utilisés et engagés entre le 15 et le 30 décembre 2021.

Plus de 5,5 M$ ont été versés en 2020-2021 en appui à la réalisation de différents projets dans le cadre du Plan commerce, via entre autres le Programme de subvention aux projets des regroupements de gens d’affaires et de dynamisation des sociétés de développement commercial (SDC) qui a permis de verser 2,6 M$ et les campagnes d’achat local.

Pour en savoir davantage, consultez le site Internet de la Ville, section gens d’affaires.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *