Actualités
14:58 6 janvier 2022 | mise à jour le: 6 janvier 2022 à 15:01 Temps de lecture: 5 minutes

Rétrospective 2021 à Charlesbourg, 2e trimestre

Rétrospective 2021 à Charlesbourg, 2e trimestre
Photo: iStock

ÉVÈNEMENTS. Voici maintenant les faits marquants qui ont eu lieu dans l’arrondissement de Charlesbourg de mai à août 2021.

Mai

25 ans pour le Carrefour jeunesse-emploi

Le Carrefour jeunesse-emploi Charlesbourg-Chauveau a fêté son 25e anniversaire par le lancement de la programmation préliminaire et le nom du porte-parole, l’humoriste Alexandre Barrette le 5 mai dernier. Le président André Jalbert en a profité pour dévoiler le nouveau logo et la nouvelle signature visuelle. «Depuis ses débuts, le Carrefour a eu un impact significatif sur les jeunes de Québec, a-t-il déclaré. Nous constatons tout le chemin parcouru et nous prenons la mesure de tout ce qui reste encore à réaliser afin de bâtir une société encore plus inclusive où toutes et tous peuvent se développer pleinement.»

Vêtements usagés en ligne

La nouvelle boutique en ligne Troc société a officiellement ouvert ses portes virtuellement. La propriétaire de Charlesbourg, Francesca Grondin, espère donner l’envie aux gens de donner une seconde vie aux vêtements qui ne servent plus et qui s’entassent dans les placards.

Juin

Plans des nouvelles écoles dévoilés

Les plans intérieurs et extérieurs des deux écoles en construction sur le site de l’ancien zoo de Québec ont été présentés au public en juin 2021. Ces projets permettront de répondre aux besoins identifiés dans cet arrondissement, qui est marqué par une croissance constante et importante du nombre de familles. L’école primaire devrait accueillir ses premiers élèves à la rentrée 2023-2024, alors qu’il faudra attendre une année supplémentaire pour l’école secondaire.

Parents-secours à nouveau disponible

Des mères de famille ont fait revivre Parents-Secours à Charlesbourg grâce à leur dévouement pour la sécurité de leurs enfants. En juin, on a également assisté à la première pelletée de terre de la nouvelle centrale de police, située sur le boulevard Louis XIV.

Juillet

Des partys qui dérangent

Les rassemblements de jeunes sous les lignes d’Hydro-Québec du secteur Château-Bigot dérangeaient en juillet dernier. Le rassemblement du 3 juillet a été la goutte qui a fait déborder le vase. «Les gens arrivaient en auto, en scooter, en taxi, à pied, en motocross et en VTT, affirme une résidente qui a préféré garder l’anonymat par peur de représailles. Nous nous sommes battus à la Ville de Québec pour que notre rue soit no parking, ce qui avait été fait, et le 3 juillet, il y avait au moins 40 voitures stationnées dans tous les sens et même devant les bornes fontaines.» Dans les semaines qui ont suivi, les patrouilleurs de police ont redoublé d’effort pour éviter les rassemblements dans ce coin de Charlesbourg.

Marie-Ève Croteau aux Jeux paralympiques

En juillet, la paracycliste Marie-Ève Croteau a reçu la confirmation de sa participation aux Jeux paralympiques de Tokyo. L’athlète de Charlesbourg était au sommet de sa condition, mais elle a finalement fait une chute durant la compétition. Avec tous ses efforts des derniers mois, elle peut être fière de son cheminement sportif.

Août

Nouvelle aide précieuse pour les parents

L’ouverture de la Valise aux Merveilles à Charlesbourg le 1er août dernier a soulagé un bon nombre de parents. La clinique multidisciplinaire située sur la rue de Nemours se spécialise dans des services de stimulation du langage, d’évaluation en orthophonie, d’accompagnement parental, d’intervention psychosociale portant sur le TDAH et TSA de haut niveau, la gestion de l’anxiété, l’intimidation, l’entente dans la fratrie, la saine expression des émotions et le développement des habiletés sociales. «Je suis très fière d’avoir pu ouvrir mon entreprise malgré une pandémie, explique Joanie Mercier. Je sens que les parents qui vivent des défis avec leurs enfants ont besoin d’écoute, d’accueil et de non-jugement. Nous sommes là pour ça!»

Rapport annuel du Service de police

L’effet de la pandémie s’est fait sentir jusque dans les interventions policières. Dans son dernier rapport annuel 2020, le Service de police de Québec a exposé ses plus récentes statistiques. Le nombre de véhicules sur les routes a considérablement diminué pendant la pandémie, notamment en raison du télétravail et du couvre-feu, ce qui a eu pour effet de diminuer la quantité de collisions sur les routes, de constats d’infractions, d’introductions par effraction, de conduites avec facultés affaiblies et de délits de fuite. À la centrale 911 toutefois, on a noté 15 000 appels de plus que l’année précédente, en lien avec le port du masque et la dénonciation de rassemblements illégaux. L’année a aussi été marquée par une augmentation de tentatives d’homicides sur le territoire, avec 11 pour 2020, attribuable entre autres aux événements qui ont eu lieu à l’Halloween dans le Vieux-Québec.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.