Actualités
09:47 6 janvier 2022 | mise à jour le: 13 janvier 2022 à 15:19 Temps de lecture: 8 minutes

Les moments marquants de 2021 1/2

Les moments marquants de 2021 1/2
Photo: iStock

En ce début de nouvelle année, Métro L’Actuel vous propose de revenir sur les moments marquants de l’année. Revivez les coups de cœur ou vibrez de nouveau à la lecture des événements qui ont frappé fort l’arrondissement. Voici les événements marquants de la première moitié de l’année. 

 

Janvier 

Pas de patinoires extérieures recouvertes à cause du confinement

L’aménagement de deux patinoires extérieures recouvertes, sur le terrain de baseball Antoine-Masson adjacent à l’aréna Gaétan-Duchesne, a été annulé en janvier dernier en raison du confinement imposé. Les équipes simple lettre de l’association Hockey Québec centre auraient dû pratiquer leur sport sur ces patinoires recouvertes, un projet rendu impossible par les mesures de confinement.   

Patinoires

Les Éclairs de Québec en deuil 

Gaston Légaré, le fondateur du plus vieux corps de tambours et clairons au Canada, est décédé de la COVID le 8 janvier 2021 à l’âge de 93 ans, à quelques jours de son 94e anniversaire. L’histoire des Éclairs de Québec est tapissée d’éloges provenant des 4000 personnes qui en ont été membre un jour. L’origine du corps de tambours et clairons remonte à 1958.  

 

Le nom de la nouvelle école de Saint-Émile dévoilé 

Le nom du nouvel établissement scolaire de Saint-Émile, qui a accueilli en septembre ses 325 premiers élèves, a été dévoilé en janvier dernier. Le nom de l’École de l’Étoile-du-Nord a été décidé par un comité formé de parents et de personnes provenant de différents milieux pour représenter adéquatement l’ensemble de la communauté. 

 

Février 

Pollution visuelle au parc du Mont Bélair 

Le secteur du mont Bélair a été aux prises avec un problème visuel qui ne cessait de s’amplifier en février 2021. En effet, beaucoup de raquetteurs et d’adeptes de ski hors-piste avaient pris pour habitude de délimiter leurs sentiers en apposant illégalement de petits drapeaux, des rubans ou des cannettes de peintures de couleur vive sur les arbres. Pour Sébastien Théberge, membre de l’organisme Mont Bélair Découvertes, il s’agit d’un problème de plus en plus difficile à gérer et les usagers de la forêt ne comprennent pas l’impact visuel que cela peut avoir.  

 

Sol contaminé au nouveau Piolet 

La découverte d’une parcelle de sol contaminé en profondeur a forcé le Piolet à reporter l’ouverture de son nouveau centre d’hébergement transitoire à Vanier. Le coût associé aux travaux de décontamination du terrain de 1298 mètres carrés se chiffre à 350 000$. La construction du centre d’hébergement transitoire du Piolet venait de commencer. L’ouverture de l’immeuble localisé au 830, boulevard Wilfrid-Hamel, initialement prévue en août, a été reportée. À l’automne 2021, la construction allait bon train, laissant présager une ouverture du 2e point de service quelques mois plus tard.  

 

Mars 

Le succès des Épices du guerrier 

Fier ambassadeur de la gastronomie autochtone, l’entrepreneur Daniel Picard a pris des années à parcourir le territoire autochtone québécois pour finalement concocter un mélange d’épices qui allait lancer son entreprise Les Épices du Guerrier. Depuis le début de l’aventure au Festival western de Saint-Tite en 2018, le succès est toujours au rendez-vous. 

 

Un refuge s’inquiète pour les animaux domestiques 

Depuis la vente de la bâtisse des Fidèles Moustachus sur le boulevard Saint-Claude, le propriétaire Samuel Côté a continué à offrir des services en jumelant des animaux abandonnés avec des familles d’accueil, sans avoir de lieu physique. Même si avec le début de la pandémie, les refuges se sont vidés au profit de familles ou de personnes qui s’ennuyaient à la maison et désiraient se procurer un animal domestique, M. Côté a fait part de sa préoccupation par rapport aux abandons d’animaux, alors qu’on parlait de retour au travail en présentiel.  

 

Avril 

De cadet de Loretteville à capitaine d’un navire 

Maude Ouellet-Savard, originaire de Loretteville, se trouvait en avril 2021 au large de l’océan pacifique aux commandes du navire NCSM Brandon, dans le cadre de l’opération CARIBBE, une mission antidrogue de la Marine canadienne. Sans le programme des cadets, Maude Ouellet-Savard ne se serait probablement pas enrôlée dans l’armée. Dans sa famille, il n’y a ni militaire, ni attrait particulier pour la navigation. Son premier contact avec la mer s’est fait dans le cadre d’une formation de manœuvrier avec les cadets.  

 

Poursuivre les efforts pour la protection du lac Saint-Charles 

La situation du Lac St-Charles et de sa prise d’eau demeure «préoccupante mais les mesures prises ont un impact positif», a lancé l’ancien maire Régis Labeaume en avril 2021 au sujet des actions pour la protection environnementale du lac. Pour rappel, une diagnose de 2012 avait révélé que le lac avait vieilli de vingt-cinq ans en cinq ans ce qui générait d’importantes répercussions sur la qualité de son eau. Pour pallier le problème, un projet de raccordement et de l’aide financière pour le remplacement des fosses septiques ont été planifiés. Les travaux ont été estimés à une dizaine d’années. Une étude de faisabilité est en cours dont les résultats finaux seront connus en 2023. Toutefois, les élus de l’époque avaient indiqué qu’il serait possible de procéder à des choix dès 2022. 

Mai 

Sauver le presbytère de la rue Racine 

On apprenait il y a quelques mois que plusieurs éléments du presbytère de la paroisse Saint-Ambroise devaient être rénovés d’urgence. L’édifice bicentenaire, qui loge les curés de la paroisse, devait subir des travaux estimés à environ 400 000$. Devant l’urgence d’agir, plusieurs acteurs du milieu, comme la Société d’histoire de la Haute-Saint-Charles, les Chevaliers de Colomb et les membres de la communauté religieuse, se sont mobilisés en lançant la campagne de financement Implique-Toit. Depuis lors, la campagne est allée bon train et la première phase des travaux a pu être réalisée. 

 

Des gâteaux aussi beaux que bons 

Passer deux ou trois heures à décorer un gâteau pour un résultat digne des plus grands pâtissiers? Cela n’effraie pas Anne-Sophie Harvey, 12 ans, qui s’est lancée dans la confection et la décoration de gâteaux il y a quatre ans. Si la jeune fille, alors élève de l’école Saint-Claude, a le bec sucré, sa passion est de rendre les petites et grandes douceurs aussi belles que bonnes. Anne-Sophie a une page d’entreprise sur Facebook et ses parents l’aident à gérer son calendrier pour pouvoir confectionner des gâteaux aux clients. 

La difficulté de nommer le territoire à travers l’histoire 

L’arrondissement de la Haute-Saint-Charles est un territoire qui a toujours été difficile à définir et à nommer en raison de son hétérogénéité. Nouveau nom créé après les fusions municipales de 2002, la Haute-Saint-Charles regroupe d’anciennes seigneuries mais est aussi composé de diverses paroisses qui ont fusionné, laissant peu de place à un caractère commun des lieux et à un même sentiment d’appartenance.  En mai dernier, on vous présentait un tour d’horizon et explications de la dénomination avec l’historien Mario Lussier. 

 

Juin 

Espace d’Innovation Chauveau: les résidents préoccupés 

Le secteur longeant l’autoroute Henri IV, de Chauveau au boulevard Saint-Claude, verra dans les prochaines années le projet du Groupe Dallaire Espace Innovation Chauveau se concrétiser. Alors qu’au départ, le projet devait comprendre des unités d’habitation, celui-ci a été modifié pour devenir un parc technologique. Les résidents des rues de l’Astrolabe à George-Émile Lapalme se sont inquiétés de ce qui se profilait à l’horizon, en particulier de la pollution sonore et visuelle. Depuis lors, on a appris que la Ville de Québec est toujours en train d’analyser les phases 2 et 3 du projet. Il n’a pas été possible de parler au Groupe Dallaire pour en savoir plus par la suite. 

 

De la boxe pour tous à Val-Bélair 

Vétéran du 22e Royal Régiment, Bruno Essiambre a lancé son nouveau club de boxe en juin 2021. L’Académie de Boxe Val-Bélair a ouvert ses portes dans l’ancien dépanneur du boulevard Pie XI Nord. Elle s’adresse aussi bien aux jeunes qui veulent faire de la compétition qu’à n’importe quelle personne qui souhaite se remettre en forme.

Place publique en l’honneur de la Nation Huronne-Wendat 

La Ville de Québec a rendu hommage à l’amitié qui la lie avec la population de Wendake, en inaugurant un espace convivial appelé Place de la Nation-Huronne-Wendat. La nouvelle place, surplombée d’une œuvre de 21 mètres de l’artiste wendat Ludovic Boney dévoilée en 2017, a été inaugurée le 21 juin dernier, à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones. 

Pour lire la suite:

Les moments marquants de 2021 2/2

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *