Actualités
14:22 28 décembre 2021 | mise à jour le: 28 décembre 2021 à 14:22 Temps de lecture: 3 minutes

COVID -19 : les travailleurs de la santé exempts d’isolement sous conditions

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, ajoute deux mesures pour réduire la pression dans le réseau de la santé. D’abord, les travailleurs de la santé atteint par la COVID-19 pourront rester en poste plutôt que de s’isoler, mais ces choix seront faits «au cas par cas et régions par régions». Ensuite, la troisième dose sera ouverte graduellement aux adultes à partir du 4 janvier.

En gardant des travailleurs positifs en poste, l’objectif de Québec est de ne pas réduire l’offre de soin donnée aux Québécois ou de ne pas devoir faire du délestage massif. «C’est un changement de paradigme», explique M. Dubé. Le ministre chiffre le nombre de travailleurs qui devraient être isolés dans les prochaines semaines à cause de la COVID-19 a une dizaine de milliers. «Si on avait le personnel qu’il faut on aurait pas à prendre ces mesures. On a de plus en plus de malades, mais de moins en moins de monde pour les soigner», concède-t-il.

Le maintien au travail de ces travailleurs sera soumis à des conditions qui seront connues dans les prochains jours.

Le ratio d’hospitalisations en soins intensifs par rapport aux cas positifs est toutefois encourageant pour le ministre. En prenant l’exemple des vagues précédente, ce ratio était d’une hospitalisation pour quatre cas positif, «ici, on est plus à une hospitalisation pour dix cas positifs.»

Alors que le Québec vient d’enregistrer une hausse marquée des nouveaux cas et des hospitalisations, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a fait un point sur la situation de la COVID-19 au Québec. Celui-ci était accompagné du directeur national de santé publique, DHoracio Arruda, et du directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré. Le dernier bilan de la COVID-19 au Québec fait état de plus de 12 833 nouveaux cas et 82 nouvelles hospitalisations. «La hausse des cas des deux dernières semaines est fulgurante», décrit le ministre de la Santé.

Appel aux non vaccinés

En adresse directe avec les non vaccinés, le ministre Dubé les a imploré d’aller se faire vacciner en pensant aux travailleurs de la santé «qui sont au front». Sur les 12 000 cas recensés, 8 000 étaient non vaccinés d’après Christian Dubé.

«Si la tendance se maintient, ou bien vous allez vous faire vacciner ou vous allez attraper la maladie. Vous pouvez faire partie de la solution. […] C’est à eux de décider de quel côté ils vont se retrouver»

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé

Le ministre ajoute que les soins intensifs sont remplis en majorité avec des non vaccinés qui luttent pour leur survie, «et même en survivant il y a des séquelles». «L’obligation vaccinale n’est toutefois pas envisagée mais toutes les options sont sur la table», explique le Dr Horacio Arruda.

Ouverture de la 3e dose à tous

La deuxième mesure du jour concerne la vaccination avec la troisième dose et l’accélération de son administration. Progressivement, la stratégie de vaccination de la dose de rappel sera ouverte pour les adultes de plus de 18 ans dès le 4 janvier. Un calendrier progressif selon les tranche d’âge sera émis. L’ambition des autorités est de pouvoir vacciner plus de 2 millions de Québécois contre la COVID-19 chaque mois d’ici le mois de mars.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.