Actualités
12:14 16 décembre 2021 | mise à jour le: 16 décembre 2021 à 14:00 Temps de lecture: 2 minutes

Hausse marquée des hospitalisations à prévoir

Hausse marquée des hospitalisations à prévoir
Photo: (Photo Métro Média – Archives)

L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) rend disponible aujourd’hui la plus récente mise à jour des deux rapports qu’il produit de manière hebdomadaire en soutien aux décideurs et aux gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux.

Pour la semaine du 4 au 10 décembre, voici ce qui ressort du rapport sur les risques d’hospitalisation :

Cas

  • Comme lors des deux dernières semaines, le nombre de nouveaux cas est en forte augmentation (42%) par rapport à la semaine précédente (11 683 versus 8 225) ;
  • Cette hausse est observée dans tous les groupes d’âge et dans la majorité des régions.

Hospitalisations

  • Parmi les nouveaux cas confirmés cette semaine, 210 présentent un risque élevé d’hospitalisation, dont 76 aux soins intensifs ;
  • La proportion des cas qui nécessitent une hospitalisation reste inférieure à 2% ;
  • Les résidents de la zone 1 représentent 71% des hospitalisations ;
  • Les personnes de 70 ans et plus représentent 43% des hospitalisations.

Quant au rapport sur les besoins hospitaliers, il est présenté de la manière suivante cette semaine :

Les projections initiales reposent sur les données et les informations dont nous disposions en date du 10 décembre et modélisées le 13 décembre. La présence croissante du variant Omicron ainsi que la progression rapide des nouveaux cas et des nouvelles hospitalisations n’était pas reflétée dans ces projections.

Le 15 décembre, un scénario basé sur des paramètres en lien avec le variant omicron, issus d’une publication scientifique intégrant des données de vie réelle d’Afrique du Sud, a été élaboré. Selon ce scénario appliqué à notre contexte, la forte croissance du nombre de cas devrait se traduire par une augmentation marquée du nombre d’hospitalisations quotidiennes au cours des prochaines semaines et conséquemment du taux d’occupation des lits réguliers et de soins intensifs. Selon ce scénario, l’occupation des lits devrait atteindre le niveau 1 défini par le MSSS d’ici 3 semaines.

Les intervalles de confiance larges reflètent le degré d’incertitude liée à ce scénario. Il doit donc être interprété avec prudence.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *