Actualités
11:26 9 décembre 2021 | mise à jour le: 9 décembre 2021 à 11:26 Temps de lecture: 3 minutes

Plaisirs d’hivers sur les plaines d’Abraham

Plaisirs d’hivers sur les plaines d’Abraham
Photo: Métro Média Benjamin AubertLa mise en lumière du Jardin Jeanne d’Arc a été réalisé par la firme Cadabra

La saison hivernale a débuté sur les plaines d’Abraham et elle a amené avec elle plusieurs nouveautés. Illumination du Jardin Jeanne d’Arc, application mobile et glissades sont notamment du nombre. 

Évidemment, les classiques sentiers de raquettes, l’anneau de glace et les sentiers de ski de fond sont de retour. La Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) bonifie même son offre cette année en inaugurant deux espaces de glissade à proximité du Musée des plaines d’Abraham. «On glisse déjà sur les plaines depuis longtemps, mais nous ne l’avions pas structuré et encadré pour offrir une expérience parfaite. En mettant les deux sites de glisse près du Musée des plaines, les gens pourront y entrer pour se réchauffer, aller à la salle de bain ou prendre un petit chocolat chaud», explique Annie Talbot, secrétaire-directrice générale de la CCBN.  

Application web 

Autre nouveauté, les skieurs pourront désormais connaître l’état des pistes avant même de se rendre sur les plaines d’Abraham. En effet, la CCBN s’est associé à l’application web Nordic Pulse afin d’informer les usagers des pistes sur l’avancement du traçage des sentiers. «Le traceur a l’application dans le camion qui fait le traçage, donc c’est en temps réel pour les gens qui sont à la maison», décrit Mme Talbot.  

La Commission des champs de bataille nationaux a aussi cherché à prolonger la saison en faisant appel à des canons à neige pour la première fois cette année. «On a fait un enneigement nécessaire pour couvrir certains espaces de nos circuits qui étaient toujours dégarnis de neige en raison du vent. Donc, avec les canons, on va compenser ça. On espère pouvoir prolonger l’expérience de nos skieurs pour deux ou trois semaines», raconte-t-elle.  

Mise en beauté du Jardin Jeanne d’Arc 

Pour sa part, le Jardin Jeanne d’Arc a reçu un peu d’amour dans les dernières semaines. Un système d’éclairage permanent y a été installé. Composé de projecteurs et de lanternes à énergie solaire, celui-ci s’animera en fonction des conditions météorologiques et des événements. «C’est la nature qui contrôle l’éclairage. Les lanternes, étant solaires, sont contrôlées grâce à l’ensoleillement. Pour ce qui est des éclairages dans le parc, ils agiront selon la température. Par exemple, si au mois de janvier, il fait 0 °C, le parc sera orange parce que c’est particulièrement chaud pour cette période de l’année. Si au mois de juin, il fait 12 °C, le parc sera bleu parce que c’est froid pour juin», dévoile Garou Blancan, concepteur d’éclairage chez Cadabra, firme qui a été mandatée par la CCBN pour la conception de la mise en lumière du parc. La direction du vent sera aussi prise en considération dans les animations de l’éclairage. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.