Actualités
18:22 6 décembre 2021 | mise à jour le: 6 décembre 2021 à 18:23 Temps de lecture: 4 minutes

Natation: La Ville de Québec offrira le premier cours

Natation: La Ville de Québec offrira le premier cours
Photo: iStock

À son deuxième conseil municipal, le nouveau maire de Québec, Bruno Marchand a annoncé qu’il adoptera une première proposition venant de l’opposition, soit la gratuité d’un premier cours de natation pour les enfants de 8 ans et plus. 

Cet investissement dans le cadre du programme «Nager pour survivre» est évalué à 100 000$ pour la première année.

Le programme a été créé par la Société de sauvetage du Québec et «peut s’apparenter à une sortie scolaire éducative et sportive», selon la description qu’en fait la société sur son site web. Il permet notamment de coordonner le transport des élèves des écoles n’ayant pas accès à une piscine aux infrastructures où il y en a.  

Conséquence de la pandémie

La proposition a été mise sur la table par la conseillère municipale de l’Équipe Marie-Josée Savard, Véronique Dallaire, lors du premier conseil municipal de la nouvelle administration le 22 novembre dernier. Elle dit y avoir réfléchi suite à la tragédie survenue à la Base de plein air de Sainte-Foy en juin dernier. Un garçon de 10 ans était alors décédé par noyade dans le cadre d’une sortie scolaire. 

«Je me suis questionné sur comment comme ville pouvons-nous prévenir la chose plutôt que d’agir en réaction? De là l’idée de bonifier le programme Nager pour survivre», explique Véronique Dallaire, qui est aussi mère de famille. Elle avoue avoir remarqué que la pandémie a eu un effet sur les aptitudes en natation dans sa famille. «Ma grande de 7 ans nage comme un poisson, alors que mon fils de 4 ans a plus de difficulté, et je vois que c’est parce qu’il n’a pas pu avoir accès aux cours de natation offerts par la ville dans la dernière année et demie, si ce n’est pas deux ans.»

«Une bonne idée»

«Il s’agit d’une très bonne idée. Même si elle ne vient pas de nous, ce n’est pas grave», a déclaré le maire entouré de Mme Dallaire et de Jean-François Gosselin de Québec 21. «Je pense que ça démontre notre volonté à travailler ensemble», a-t-il ajouté en spécifiant qu’il n’acceptera pas tous les avis de proposition de l’opposition. Dans le cadre de cette mesure, M. Marchand souhaiterait que les écoles ajoutent des périodes de natation à leur cursus scolaire, mais ne compte pas forcer les choses. «On pense que ça va être beaucoup plus facile pour les écoles d’y accéder ainsi […] Le but est aussi de faciliter la vie des parents et quand c’est fait dans le cadre scolaire, ça facilite la vie des parents», a-t-il mentionné. 

De futurs athlètes?

«On veut évidemment que nos jeunes, en plus de pratiquer la nage sécuritairement, puissent bouger davantage. On veut faire une ville active et en santé. Qui sait, peut-être même que plus tard, nous aurons de futurs athlètes olympiques qui autrement n’aurait pas eu la chance de goûter à ce genre de programme», a pour sa part réagit Jean-François Gosselin de Québec 21 tout en félicitant sa collègue de l’opposition d’avoir réussi à faire adopter une proposition par le maire au pouvoir. «Félicitations, tu as une meilleure moyenne au bâton que moi!», a ajouté en rigolant l’ancien chef de l’opposition officielle sous l’ère Labeaume.

La Société de sauvetage satisfaite

Pour le directeur général de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins, l’initiative de la Ville de Québec est une bonne nouvelle. «Je suis heureux d’entendre ça, c’est un engagement qui doit être apolitique et qui appartient à tous. Plusieurs parents ont de la difficulté à inscrire leurs enfants à des cours de natation. Nous allons supporter la Ville de Québec afin d’augmenter le nombre d’enfants qui ont des cours de natation», a-t-il mentionné lorsqu’interpellé au téléphone par Métro Québec.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nathalie Brouillard

    Je trouve ça super 👍 et j’aimerais bien m’impliquer par où commencer, j’aimerais participer à la sensibilisation et sauver des vies, par l’apprentissage de la natation.