Actualités
10:57 3 décembre 2021 | mise à jour le: 3 décembre 2021 à 11:00 Temps de lecture: 3 minutes

Maison la Vigile: les travaux se poursuivent

Maison la Vigile: les travaux se poursuivent
Photo: GracieusetéLes dons serviront à rénover le bâtiment pour le rendre encore plus accueillant et chaleureux.

RÉNOVATION. Grâce à une subvention des caisses Desjardins des Chutes Montmorency et de la Caisse des policiers et policières, la Maison de thérapie La Vigile pourra poursuivre les rénovations de son vaste bâtiment.

La peinture intérieure de l’immeuble et une partie de la rénovation des planchers ont déjà été effectuées. Cette subvention de près de 20 000$ permettra de remplacer le plancher dans le couloir et la portion administrative. Ensuite, ce sera autour du plancher des chambres.

En deux ans, Desjardins a remis plus de 87 000$ à l’organisme qui se finance avec les coûts de ses services, des donations et des activités de financement. «C’est grâce à l’aide des deux Caisses que nous pouvons améliorer les conditions de vie de nos bénéficiaires et de nos employés, indique Yves Crépeault, président du conseil d’administration de l’organisme. La Maison La Vigile est toujours un peu en état de survie, et cette subvention est plus que bienvenue!»

Avec les travaux de rénovation, les bénéficiaires logent dans des locaux adéquats et au goût du jour. «Nous avons vraiment besoin de ces subventions pour entretenir la maison, poursuit la directrice. Les travaux contribuent à entretenir les espaces et les rendre encore plus chaleureux.»

Accompagner ceux qui aident

Les intervenants de la Maison de thérapie accompagnent des personnes ayant une problématique de dépendance qui désirent reprendre de saines habitudes de vie et avoir une meilleure gestion de leurs émotions. Les services s’adressent tout particulièrement aux personnes qui portent l’uniforme, comme des agents de la paix, des agents des services correctionnels, des militaires, des paramédics, des pompiers et des travailleurs de la santé.

«Les gens nous disent que leur séjour leur a permis de reprendre leur vie en main, et qu’ils se sentent plus forts.»

– Geneviève Arguin, directrice de la Maison La Vigile

L’organisme accueille dix personnes à la fois en temps de pandémie, pour un séjour de 30 jours. «Ils ont besoin d’un temps d’arrêt pour entamer un processus de cheminement, confie la directrice Geneviève Arguin, en poste depuis 2018. Nos intervenants connaissent leur réalité professionnelle, et les aident à se doter d’un coffre à outils pour mieux gérer leur vie.»

Un lieu rassurant et bienveillant

L’imposante maison de briques porte en ses murs une énergie rassurante, bienveillante et calme. Ici, le jugement, la douleur et la honte laissent peu à peu leur place à la compassion, à la fraternité et à la complicité entre les bénéficiaires au fil de leur séjour. La Maison offre aussi une ligne d’écoute, des activités post-séjours et de l’aide aux familles des résidents.

Plus de détails au www.lavigile.qc.ca

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.