Actualités
16:12 19 novembre 2021 | mise à jour le: 18 novembre 2021 à 14:35 Temps de lecture: 3 minutes

Modernité souhaitée au quartier Jésuites

Modernité souhaitée au quartier Jésuites
Photo: Métro Média Mona LechasseurLe Moulin des Jésuites fait partie du paysage du quartier.

COMMUNAUTÉ. Le Conseil de quartier des Jésuites a dévoilé sa vision d’avenir à la suite des élections municipales, qui comprend notamment la modernisation des espaces verts pour favoriser la qualité de vie des citoyens.

Selon le Conseil, les parcs et espaces verts sont davantage utilisés par les citoyens depuis le début de la pandémie. «Nous souhaitons plus de mobilier, comme des tables et des bancs comme on le voit dans les nouveaux quartiers de l’arrondissement, explique Jean-Pascal Dumont, président du Conseil de quartier. Au fil des années, on a fait des demandes à la Ville de Québec, mais l’administration semble les voir comme un fardeau budgétaire et non comme une façon d’améliorer la qualité de vie des citoyens.» Michel Marie Bellemare, un autre membre du Conseil, partage le même avis que son confrère. «Ces espaces verts permettent de prendre une pause, de socialiser, de favoriser l’appartenance au quartier et de briser l’isolement. En ce moment, il n’y a pas de vision quant à ces espaces.»

Plus de mobilité verte

Le projet de tramway, qui ne comprend plus la portion de Charlesbourg est une autre priorité du groupe. «On est vraiment tout près du centre-ville et beaucoup de citoyens de Charlesbourg se rendent travailler à l’hôpital de l’Enfant-Jésus ou au centre-ville, affirme Michel Voisard, un autre confrère. L’intégration du tramway permettrait de donner un meilleur service de mobilité verte à la population qui se trouve à proximité.»

Le Conseil de quartier s’inquiète aussi du développement économique à Charlesbourg. «Pourquoi ne pas raviver et stimuler l’économie avec une Société de développement commercial à Charlesbourg qui mettrait en valeur les commerces?, poursuit Michel Voisard. Dans d’autres quartiers, les sociétés organisent des activités qui soutiennent les commerces locaux. En multipliant l’offre de proximité, les citoyens resteront dans le secteur pour acheter leurs biens et services.»

Finalement, le Conseil lance la possibilité de revoir l’urbanisme dans le secteur du Moulin des Jésuites. «C’est comme s’il n’y avait pas de lien entre le Trait-Carré et le Moulin, lance Jean-Pascal Dumont. Nous croyons qu’il pourrait y avoir une meilleur connexion possible entre ces deux éléments historiques en revoyant les bâtiments et les aires qui se situent entre les deux», conclut-il.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *