Actualités
09:23 2 novembre 2021 | mise à jour le: 2 novembre 2021 à 09:23 Temps de lecture: 4 minutes

L’accès au mont Bélair fermé jusqu’en mai

L’accès au mont Bélair fermé jusqu’en mai
Photo: Photo gracieuseté Mont Bélair DécouvertesLa barrière mise en place par la Ville de Québec.

La Ville de Québec vient de fermer la route d’accès au mont Bélair pour la saison hivernale. Pour l’organisme Mont Bélair Découvertes, cet accès restreint à cinq mois d’utilisation par année est trop peu pour les résidents et les amateurs de plein air. Un sondage a été lancé à leur initiative pour appuyer leur démarche qui consiste à demander à la Ville de s’occuper de l’entretien de la route en hiver.

Pour l’organisme, la Ville n’a barré la route avec barrière que quelques fois ponctuelles dans les dernières décennies. La Ville soutient quant à elle que la route est toujours fermée du 15 octobre jusqu’au 15 mai, chaque année. «Cette date [du 15 octobre] est liée au premier gel sur cette route, ce qui explique le moment de la fermeture de la barrière. Des propriétaires privés ont toutefois accès à la route en hiver, notamment pour l’accès à l’antenne au sommet et son entretien. Ces propriétaires peuvent ouvrir la barrière et y font un déneigement sommaire pour leurs besoins d’accès. Il arrive toutefois que la barrière n’est pas refermée adéquatement, et ceci laisse une fausse impression que la route est ouverte. Des citoyens s’y aventurent alors, et souvent ils doivent être secourus par les pompiers ou des remorqueurs, qui les rejoignent difficilement et mettent leur propre sécurité en jeu», explique Wendy Whittom, conseillère en communication pour la Ville de Québec.

Il y a deux ans, un stationnement tout neuf a été construit au sommet du mont Bélair, au bout de la rue de la Montagne Ouest. Il n’y a cependant aucun sentier pédestre d’aménagé dans ce coin, seulement des sentiers de ski de fond.

Problèmes de déneigement

Il faut savoir que certains résidents habitent plus loin que la barrière et doivent donc circuler sur cette route pour se rendre chez eux. Les techniciens en télécommunications responsables de l’entretien de l’antenne qui se trouve au sommet doivent aussi y circuler régulièrement. La Ville n’est pas responsable du déneigement de la route et ne compte pas le devenir. «Une analyse de faisabilité a été effectuée dernièrement pour réévaluer si le déneigement de la route est possible, et il est confirmé qu’il ne l’est pas. D’abord, une courbe à 90 degrés dans la rue empêche la machinerie de déneigement de circuler dans la route. De plus, il y a du gel au sol aux alentours de la mi-octobre à chaque année, ceci rend la surface de la chaussée glissante et impossible d’adhésion pour de la machinerie lourde qui doit pousser de la neige. Il n’est donc pas possible de déneiger cette rue pour des raisons techniques liées à la configuration de la route, et pour la sécurité du personnel de déneigement», mentionne Mme Whittom.

Pour Sébastien Théberge, directeur de Mont Bélair Découvertes, la Ville aurait pu investir plus pour participer à l’entretien, malgré les problèmes de sécurité. «Ce n’est pas nécessairement plus sécuritaire pour les techniciens ou les résidents de mettre une clôture au milieu de la côte», argue M. Théberge.

Pour l’organisme, l’idéal serait que la Ville ferme l’accès seulement quand les conditions sont mauvaises, donc pas en tout temps. Sébastien Théberge souhaiterait que l’administration municipale l’entretienne pendant quatre saisons afin que toute la population puisse jouir du terrain de plein air qu’est le mont Bélair. Une demande qui obtient l’appui populaire, selon les premiers résultats du sondage mis en ligne par l’organisme, avec près de 300 réponses cinq jours après sa publication.

Il est à noter qu’on peut accéder aux sentiers de marche l’hiver par la Base de plein air de la Découverte, rue de la Découverte.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *