Actualités
11:14 20 octobre 2021 | mise à jour le: 21 octobre 2021 à 13:45 Temps de lecture: 3 minutes

Pont de l’ile: encore beaucoup d’inquiétude

Pont de l’ile: encore beaucoup d’inquiétude
Photo: 123RFLe MTQ a précisé que les comparaisons avec la construction du pont Champlain à Montréal sont peu pertinentes étant donné que Montréal n’a pas les marées de 6 mètres de Québec ni ses températures hivernales et que là-bas le rock est proche alors qu’ici le fond est boueux.

C’était cette semaine qu’avait lieu la séance d’information publique du BAPE sur le projet de nouveau pont à l’ile d’Orléans. Cette période d’information s’étend sur une durée d’un mois qui se terminera le 4 novembre prochain. Pendant cette période, les citoyens auront l’occasion de faire une demande de consultation ciblée ou de médiation au ministère de l’Environnement, mais si cela avait lieu, cela n’impacterait pas les délais de construction.

Au cours de cette séance, le projet a été expliqué de A à Z en insistant sur les impacts environnementaux et sur la faune aquatique et aviaire et sur les mesures qui seront prises lors de la construction pour en limiter les impacts. Afin de limiter l’émission de GES, le ministère s’engage par ailleurs à faire affaire le plus possible avec des fournisseurs locaux.

Les détails du projet

Les citoyens présents à la soirée d’information semblaient avoir beaucoup de questionnements sur la circulation en cas d’urgence et la configuration des voies à l’entrée et à la sortie du pont. En réponse, le ministère des Transports (MTQ) a précisé que le nouveau pont, avec ses 12 mètres de largeur, sera assez large pour permettre de garder en tout temps une voie pour les véhicules d’urgence, même en cas de travaux. Le gabarit de la côte du pont sera également plus large que celui actuel, soit environ huit mètres avec un accotement plus généreux pour le passage des cyclistes.

La géométrie du futur pont fait en sorte qu’il n’y aura aucun élément structural qui passera au-dessus de la chaussée et des voies cyclables, les haubans et les pylônes seront plus loin donc il sera plus facile de maintenir la circulation même lors de tempêtes hivernales. La neige sera ramassée par camion au lieu de tomber dans le fleuve comme présentement.

Quant à l’échangeur qui sort du pont de l’ile, il va sensiblement ressembler à l’infrastructure en place actuellement à l’exception de la bretelle qui passe sous le viaduc pour aller vers Québec qui sera remplacée par une lumière de circulation majoritairement verte avec virage à gauche, selon le MTQ.

Quatre belvédères seront aménagés et le pont offrira une voie cyclable multifonctionnelle de chaque côté. Le nouveau pont sera construit avec des matériaux plus durables que le vieux pont avec un revêtement de béton haute performance plus résistant aux sels déglaçants et aux intempéries pour un objectif de de durée de vie de 100 ans.

Les matériaux qui serviront à la construction du pont seront transportés par barges. Il n’y aura donc pas de trafic lourd qui passera sur l’ancien pont à cet effet.

Les questions qui ont été prises en délibéré par le MTQ seront répondues dans les prochains jours pour ensuite être publiées sur la page du dossier sur le site de BAPE pour consultation.

La mise en service du nouveau pont est actuellement prévue pour la fin 2027.

 

 

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Arômes du vin

    Il s’en dégage beaucoup de romantisme mélancolique.