08:12 7 octobre 2021 | mise à jour le: 18 octobre 2021 à 14:51 Temps de lecture: 3 minutes

La copropriété se distingue malgré le ralentissement immobilier à Québec

La copropriété se distingue malgré le ralentissement immobilier à Québec
Photo: Tableau gracieuseté - APCIQ

STATISTIQUES. En dépit d’un certain essoufflement de la cadence qui se poursuit en septembre dans la revente résidentielle, on note un engouement renouvelé pour la copropriété. Voilà essentiellement ce qui ressort des plus récentes données compilées dans la région de Québec par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

«Les effets combinés de l’amélioration de la situation sanitaire, d’un niveau plancher d’offre de propriétés unifamiliales sur le marché et d’une forte reprise du marché du neuf depuis plusieurs mois ont contribué à ralentir le marché de la revente en général. Seul le secteur de la copropriété se démarque par une demande accrue», remarque Charles Brant, directeur du service de l’analyse du marché à l’APCIQ.

Selon son analyse, «il en résulte un net resserrement des conditions de marché de la copropriété en faveur des vendeurs avec seulement 5,3 mois d’inventaire, du jamais vu depuis 2009. Ceci se traduit par un bond du prix médian de cette catégorie de propriété, dont le niveau bat un record historique».

Faits saillants de septembre

  • Reventes totales: pour un quatrième mois consécutif, le nombre de transactions réalisées dans la région de Québec a reculé, à hauteur de 26% en septembre, alors que 686 reventes ont été réalisées par l’entremise du système Centris des courtiers immobiliers. Au cumul des neuf premiers mois de l’année, l’activité transactionnelle a seulement progressé de 1% par rapport à la même période en 2020, avec un total de 7829 reventes.
  • Répartition géographique: la Périphérie Nord (-34%) a connu le plus important ralentissement de la région avec 71 transactions. La Rive-Sud (124 reventes) a aussi enregistré une baisse importante (-33%), alors que l’Agglomération de Québec (491 reventes) affiche la moins forte baisse, soit -23%.
  • Par catégorie de propriétés: 402 transactions de maisons unifamiliales ont été réalisées en septembre, soit un repli de 35% par rapport à la même période un an auparavant. C’est la plus forte baisse parmi les trois principales catégories de propriétés. Les reventes de copropriétés ont plutôt reculé de 14%, avec 211 transactions, tandis que celles des plex ont connu une légère augmentation comparativement à un an plus tôt, à hauteur de 7%, avec 73 transactions.
  • Inscriptions en vigueur: l’offre de propriétés résidentielles a continué de se contracter en septembre, enregistrant une baisse substantielle de 33% comparativement au même mois en 2020. Ce recul est causé principalement par un nombre insuffisant de nouvelles inscriptions sur le marché. De janvier à septembre, les inscriptions en vigueur ont fléchi de 45%, favorisant toujours le resserrement des conditions de marché qui s’observe depuis plusieurs mois. Et ce, principalement pour le segment de l’unifamiliale, dont l’inventaire représente seulement 3,2 mois de reventes.
  • Prix médians: le prix médian des unifamiliales a poursuivi sa croissance à 315 000$, un gain de 12% par rapport à septembre 2020. Les copropriétés ont vu leur prix médian progresser de 13%, atteignant 225 000$. Le prix médian des petits immeubles à revenus est quant à lui resté stable, à 335 500$, le même montant qu’en septembre 2020.
Tableau gracieuseté – APCIQ

(Source: APCIQ)

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Marcel Pitre

    La copropriété se distingue aussi à Montréal en raison du fait qu’il y en a beaucoup et que la gamme de prix dans certains secteurs se situe plus dans les prix que les acheteurs veulent payer. Le ralentissement du marché lui s’explique dans les autres catégories d’immeubles par une pénurie d’inventaire comparativement au nombre d’acheteurs à la recherche. Voilà ce qui continue d’expliquer les surenchères…