Sections

Sécurité dans Limoilou

Projet-pilote pour les écoliers marcheurs

Publié le 14 septembre 2018

Pour se rendre à l'école, il n'y a qu'à suivre le chemin.

©(Photo gracieuseté)

RENTRÉE SCOLAIRE. Question de permettre aux écoliers de Limoilou de se rendre en classe en sécurité, la Ville de Québec a lancé en ce début d'année scolaire un projet-pilote de chemins d’écoliers près de trois écoles de Limoilou. Le marquage au sol et la signalisation permanente permettront aux écoliers de Saint-Paul-Apôtre, Saint-Albert-le-Grand et Sainte-Odile de cheminer de façon sécuritaire jusqu’à la cour d’école.

«Comme ces trois écoles ne sont pas desservies par le transport scolaire, il fallait trouver une façon de favoriser le transport actif sans négliger la sécurité de tous ces écoliers, estime Suzanne Verreault, membre du comité exécutif et conseillère du district de Limoilou. Le projet-pilote nous permettra de voir l’efficacité d’une telle signalisation, particulièrement auprès des automobilistes.»

En effet, le marquage de la chaussée et la nouvelle signalisation représentent autant d'éléments visuels qui devraient permettre du même coup de sensibiliser les automobilistes à l’importance de respecter la limite de vitesse en zone scolaire.

Le projet est une initiative des membres du Comité sur les déplacements actifs et sécuritaires (CDAS) du quartier Lairet, mis de l’avant par le Conseil de quartier Lairet. Ce comité est né des préoccupations citoyennes concernant le nombre décroissant des enfants se rendant aux écoles à pied ou à vélo, et leur sécurité.

De son côté, la Ville de Québec s’est dotée depuis quelques années de trois stratégies de sécurité routière, comptant entre autres des interventions sur les parcours écoliers et les zones scolaires de façon à sécuriser les déplacements et à favoriser des comportements sécuritaires.  (T.M.)