Sections

Bientôt skier en été?


Publié le 13 juillet 2018

Tout est possible... même skier, un jour, en été.

©Photo - Deposit Photos

Deux entrepreneurs veulent réussir l’impossible: empêcher la neige de fondre l’été. Idée irréalisable? Pas vraiment. Du moins selon le procédé qu’ils ont mis au point.     

Maxim Bergeron, de Charlesbourg, et Mathieu Kirouac de Sherbrooke ont fondé en mars dernier la compagnie «Glacies Technologies». L’un est ingénieur électrique de formation, l’autre est ingénieur mécanique et tous les deux sont étudiants au Doctorat à l’Université Laval.

Conserver et stocker la glace ou la neige pour en profiter au besoin est le défi qu’ils se sont lancé. Pour y arriver, les entrepreneurs ont inventé une membrane spéciale composée à 95% de matières recyclables, qui recouvre une immense quantité de la matière froide en hiver, l’empêchant de fondre afin de pouvoir l’utiliser en été.

«L’application qu’on vise c’est au niveau des centres de données qui produisent beaucoup de chaleur. En utilisant notre système, ces compagnies seront en mesure de refroidir leurs installations avec notre énergie renouvelable et verte», explique Maxim Bergeron.

Les stations de ski dans la mire

Leur invention pourrait aussi très bien être utilisée dans les centres de skis pour qu’elles puissent démarrer leur saison plus tôt, en ayant stocké de la neige, ou encore ouvrir leurs pistes durant l’été.

«Pour ouvrir deux pentes de ski de taille moyenne, ça pendrait 50 000 mètres cubes de neige, soit l’équivalent d’un terrain de football. On a qu’à penser à un «beach party» ou encore à un tournoi de volleyball avec de la neige. Les possibilités sont là!» affirme Maxime Bergeron.

Déjà une reconnaissance

À peine fondée il y a quelques mois, «Glacies Technologies» s’est vu décerner de la part de l’organisme Mitacs, qui finance des stages de recherche en entreprise, le Prix de l’Entrepreneur environnement. Cela donne du vent dans les voiles aux deux gars qui souhaitent voir leur entreprise devenir une pionnière dans le domaine du stockage de glace à grand volume.    

La membrane de «Glacies Technologie» va être protégée par un brevet dans tous les pays industriels selon Maxime Bergeron.

©Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne