Sections

Une boucherie spécialisée pour le BBQ

Par Émilie Pelletier

Publié le 10 juillet 2018

Michel Bilodeau assure : «Puisque tout est fait ici, on est en mesure de bien guider les clients dans leurs recherches.»

©Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Avec l’arrivée du temps chaud, plusieurs s’affairent autour du barbecue pour concocter un souper lors d’une soirée en famille ou entre amis. Pour vous aider dans votre préparation, la Boucherie de la Côte compte plusieurs produits qui se prêtent à cette tradition estivale. 

Établie depuis maintenant 11 ans, la Boucherie de la Côte, située sur le boulevard Sainte-Anne, s’est fait connaître au fil du temps par la qualité de ses viandes. Le propriétaire, Michel Bilodeau, a toujours misé sur son offre entièrement fraîche et faite maison pour se démarquer de la concurrence dans le secteur.   

On fait attention à nos clients et on s’engage à ce qu’ils repartent avec ce qu’ils veulent

Michel Bilodeau

Parmi les gros vendeurs de la belle saison, les brochettes assemblées à la main, les souvlakis de poulet, les steaks de style BBQ et les côtes levées de dos volent la vedette chaque année. De plus, avec ses quelque 30 variétés de saucisses et sa viande fumée extra-maigre, la Boucherie de la Côte sort du lot.

«Ce qui nous distingue, c’est qu’on a une grande diversité pour le BBQ, avec notre choix de marinades qu’on ne peut pas dénicher ailleurs», affirme M. Bilodeau, en faisant référence à sa légendaire «Marinade de la Côte».

Une bonne partie de ces produits sont disponibles emballés sous vide et congelés, promettant une conservation à plus long terme.

Une entreprise familiale

Michel Bilodeau s’est toujours passionné pour le domaine dans lequel il travaille depuis une trentaine d'années. Alors âgé de 45 ans au moment de se lancer dans l’entreprenariat, il avait cet ardent désir d’offrir ce nouveau service à la population de la Côte-de-Beaupré. Il avait pour autre motivation de créer des emplois, entre autres pour sa femme, Nathalie, et sa fille, Sarah. Les parents du propriétaire sont eux aussi impliqués de près dans la préparation des aliments, certaines recettes provenant d’ailleurs de générations antérieures.

«Ça a été tout un coup de décoller notre boucherie, mais aujourd’hui, notre nom est fait, les gens nous connaissent et savent ce qu’on peut leur offrir», confie-t-il.   

La Boucherie de la Côte est ouverte sept jours sur sept, et ce, au moins jusqu’à 18h, tous les soirs, «pour laisser la chance à ceux qui travaillent à Québec de venir se chercher à souper et que leur viande soit fraîche», termine M. Bilodeau, soucieux des gens qu’il côtoie. 

De l’entraide locale

La Boucherie de la Côte ne manque pas de collaborer avec les producteurs d’ici, alors que l’on retrouve sous son toit de l’ail de l’île d’Orléans, la cuisine artisanale de la Ferme les Canardises de Saint-Ferréol-les-Neiges et les viandes biologiques de Charlevoix.  

Saucisses 100% faites de poitrine de poulet désossée, cari-coco, italienne et merguez ne sont que quelques exemples des 30 variétés disponibles.

©Photo gracieuseté – Michel Bilodeau)