Sections

La grande corvée printanière


Publié le 7 juin 2018

Une vingtaine d’élèves dévoués a participé à cette journée environnementale

©Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Il n’est pas toujours évident de faire nettoyer la chambre de nos jeunes. Mais quand le ménage est pour une bonne cause, la tâche devient plus facile.   

À l’école secondaire des Sentiers, l’heure était au grand nettoyage du printemps et des élèves ont mis la main à la pâte pour ramasser de petits déchets domestiques sur le terrain de plus de 1 800 000 pieds carrés.

C’est la Caisse Populaire Desjardins de Charlesbourg qui a initié le projet en collaboration avec l’organisme à but non lucratif PurNat de l’Île-d’Orléans qui se spécialise dans l’assainissement de sites de dépotoirs illégaux au Canada, dont des parcs, des boisés ou des forêts. Une vingtaine d’élèves et de professeurs de l’école ont participé bénévolement à cette activité. L’objectif est de sensibiliser les jeunes et la population à la pollution engendrée par les déchets qui se retrouvent dans la nature.   

«En plus de polluer l’environnement visuel, les sites de dépotoirs engendrent de lourdes conséquences pour l’environnement, notamment la contamination des ruisseaux et des sols, en plus de nuire au développement de la faune et de la flore. On lance un appel à la population pour dénoncer et identifier les sites où se retrouvent des déchets. C’est grâce à la participation citoyenne que de telles opérations se concrétisent», explique Marcel Poiré, président et cofondateur de l’organisme.

PurNat travaille avec les propriétaires de terrains où des déchets sont signalés par des citoyens. La plupart du temps, la facture est remise à la municipalité. En collaboration avec des partenaires, l’organisme réussit à faire baisser la facture de plus de la moitié pour les payeurs de taxes. Le premier mandat de l’organisme a été de ramasser des détritus sur la montagne des Roches. Ce que l’équipe a trouvé a été assez impressionnant, selon Jean-Raphaël Poiré cofondateur. «On a trouvé des matelas, des pneus, beaucoup de carcasses de voitures et des motoneiges. Ce sont des objets qu’on voit régulièrement. C’est plus de 15 tonnes de déchets qu’on a sortis.»

C’est la toute première fois que PurNat fait une sortie qui implique des jeunes. Pour eux, l’événement est un beau geste pour sauver la planète. «Je trouve que c’est super qu’un organisme s’implique pour l’environnement et surtout autour de notre école. Il y a beaucoup de déchets ici et c’est important de faire le ménage pour qu’on se sente mieux dans notre environnement,» explique Aurélie Deschenes.

L’organisation planche sur un projet afin d’étendre l’activité «zéro déchet» dans toutes les écoles du Québec.