Sections

Projet d'optimisation de l'espace à l'école Les Bocages


Publié le 12 juin 2018

L'école Les Bocages a un projet d'aménagement d'un local multifonctionnel, pour répondre aux besoins de sa jeune clientèle.

©Photo gracieuseté

Confrontée à un manque d'espace, la direction de l'école Les Bocages a décidé de donner une nouvelle vocation à un local peu utilisé durant les jours de classe. C'est ainsi que la salle servant de bibliothèque et de service de garde à l'heure du lunch sera convertie en un espace multifonctionnel et polyvalent.

La démarche visant à optimiser l'usage des locaux de l'établissement primaire de Saint-Augustin vise à faire en sorte que le local intègre d'autres fonctions que seulement celles de lire ou de manger. Dans le processus, les élèves ont été invités à réfléchir et à proposer des idées, pour imaginer la bibliothèque idéale de demain.

Ainsi est né le projet de créer un lieu unique pour apprendre et vivre ensemble. Celui-ci comportera des tables de travail (et à manger), un coin lecture, un coin ludique, un coin détente et un coin média.

«Nous avons plusieurs besoins à combler pour notre nombreuse clientèle. Dans cette optique, nous ne pouvons garder des locaux qui ne servent que quelques heures par jour. Avec la reconfiguration de la bibliothèque, nous voulons offrir un local moderne au design invitant. Un endroit où les jeunes pourront, le midi comme durant les cours, travailler sur leurs matières scolaires ou simplement venir s'amuser», explique le directeur de l'école, Sébastien Simard.

Après la phase d'imagination et de conception vient celle plus terre à terre de la concrétisation. À cet égard, une évaluation sommaire estime le projet à environ 100 000$. Les efforts sont enclenchés afin d'aménager le futur local multifonctionnel par phases, au cours des étés 2018, 2019 et 2020.

Déjà, certains engagements financiers sont confirmés, dont 20 000$ de la Caisse Desjardins locale, 15 000$ de la Commission scolaire des Découvreurs, 10 000$ de la Fondation de l'école Les Bocages et 10 000$ des gouvernements et élus du secteur.

Activités de financement

Pour récolter les 45 000$ manquants, le comité de financement a prévu plusieurs activités et mesures originales. Ainsi, un souper communautaire a été tenu en mai, alors que deux événements-bénéfices sont au programme en juin (un tournoi de golf au Club de Cap-Rouge le jeudi 14 et une course à pied le samedi 16). Il est également question de lancer un livre de recettes santé à l'automne, ainsi que d'instaurer une campagne de sociofinancement avec l'organisme La Ruche.

«L'idée, c'est que les jeunes soient impliqués tout au long de la démarche. Notre désir, c'est que ce soit avant tout leur projet et, par leurs actions, qu'ils se mobilisent et développent certaines compétences», renchérit M. Simard.

Assurément, ils peuvent compter sur le support de leur députée provinciale, Geneviève Guilbault, qui est emballée par cette initiative locale. «Comment ne pas être conquise par ce projet mené par des jeunes mobilisés et sensibles à la qualité de leur apprentissage et de leur vivre ensemble? C’est d’autant plus honorable qu’ils le font pour les générations futures, puisque beaucoup d’entre eux auront quitté vers l'école secondaire avant que le projet ne soit complété. Ce nouvel espace de vie apportera énormément aux quelque 417 élèves de l’école, entre autres pour leur réussite scolaire et leur socialisation.»

Pour information, visitez la page Facebook «La Course des Bocages».