Sections

Le nouveau propriétaire, Michael Raffoul, regarde vers l'avenir

Les hebdos de TC Media vendus 


Publié le 7 mai 2018

L’homme d’affaires montréalais Michael Raffoul

©Photo Métro Média – Isabelle Bergeron

L’homme d’affaires Michael Raffoul s'est porté acquéreur vendredi des hebdos montréalais de TC Media, dont Québec Hebdo. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Tous les 139 employés conservent leurs postes.

M. Raffoul est un entrepreneur actif dans les services connexes aux médias imprimés. Le père de quatre enfants a débuté comme camelot en 1984 à The Gazette. Il est aujourd'hui à la tête de l’entreprise Transmet Logistics & Metropolitan Media, qui assure la distribution de plusieurs journaux autant anglophones que francophones, dont Métro que l'on retrouve dans le réseau de la Société de transport de Montréal (STM).

«Nous voulons être encore plus présents dans les différentes communautés pour continuer de bien les représenter, a-t-il précisé. Je crois aux journaux papier et surtout gratuits. Je souhaite qu'ils soient encore là dans 15 ans et nous allons continuer de développer nos produits pour au moins les 5 prochaines années.»

Métro Média chapeautera les hebdos, incluant les 21 de Montréal et les 8 de Québec ainsi que toutes leurs propriétés Web.

Négociations

Ces journaux avaient été officiellement mis en vente à pareille date, l’an passé. Pour TC Media, il s'agissait de la meilleure avenue pour préserver leur pérennité. La direction voulait ainsi axer ses activités sur l’imprimerie et l’emballage souple.

«Nous sommes très heureux de pouvoir conserver tous les emplois et aller de l'avant avec notre équipe dévouée», a déclaré Patrick Marsan, directeur général des Solutions communautés locales de Montréal.

Il a fallu environ trois mois de négociations pour arriver à une entente. TC Transcontinental demeurera partenaire, notamment pour l'impression des publications et leur distribution, sauf celle du quotidien Métro, déjà sous contrat avec l'entreprise de M. Raffoul.

«Nous sommes satisfaits et heureux du déroulement du processus de vente de nos journaux locaux. Seuls 5 titres sur les 93 mis en vente font encore partie du processus et nous poursuivons nos discussions avec des acheteurs potentiels», a fait savoir par voie de communiqué le président et chef de la direction de TC, François Olivier.

Continuité

«Nos journaux sont rentables. Nous allons tenter d'innover en pensant en dehors du cadre traditionnel pour nous assurer que nos lecteurs vont y trouver du contenu qui les intéresse», a expliqué M. Raffoul.

Selon lui, il est important de capitaliser sur les ressources existantes et limiter les coûts pour assurer la croissance.

«Il y a eu beaucoup d'incertitude en raison du processus de vente, soutient-il. J'espère que ma venue va renverser la vapeur et que les gens vont plutôt regarder vers l'avenir. Mais on ne fera pas de changements drastiques.»

Des partenariats avec d'autres anciens marchés de TC seront également possibles.

M. Raffoul a l'intention d'être présent auprès de ses nouveaux employés. «Je serai à l'écoute de toutes nouvelles idées», fait-il valoir.

Pour sa part, TC Media poursuivra sa mission dans les médias spécialisés comme Les Affaires, Constructo ainsi que dans l'édition pédagogique.

 

Pour le moment, les lecteurs peuvent continuer d'écrire aux adresses courriel TC Media pour l'envoi de commentaires, communiqués et nouvelles. Les numéros de téléphone de la rédaction et de ses journalistes demeurent les mêmes. Tout changement sera communiqué en temps et lieu.

Michael Raffoul et son épouse Laini Bootsma ont rencontré leurs nouveaux employés après l'annonce de la transaction, le 27 avril dernier.

©Photo Métro Média – Isabelle Bergeron