Sections

Le Charlemagne ferme ses portes


Publié le 15 mai 2018

La boutique de Place de la Cité a fermé ses portes huit ans après son ouverture. Les efforts seront consacrés vers la succursale de Charlesbourg, en opération depuis 30 ans

©Photo Google Avis

Le magasin de vêtements pour hommes Le Charlemagne, situé à Place de la Cité, a fermé boutique. 

Huit ans après son ouverture, les propriétaires ont mis fin aux opérations, le 7 mai dernier, prétextant les coûts très élevés du loyer au centre commercial et le refus de Cominar de renégocier le bail actuel.

«Ce magasin n’a jamais été rentable. On va recentrer notre énergie et notre focus sur celui de Charlesbourg qui lui, l’est», explique le président Benoît Poulin.

Selon lui, la clientèle délaisse les grands centres commerciaux pour les magasins ayant pignon sur rue, visibles en voiture ou à pied, comme l’emplacement de Charlesbourg.

Du côté de Cominar, la vision d’affaires et la situation précaire de l’entreprise qui s’est placé sous la protection de ses créanciers l’an dernier, a pesé fort dans la balance pour la fermeture. «Nous avons pris une entente avec le propriétaire il y a 18 mois pour lui donner un peu de souplesse au niveau du paiement du loyer, mais la situation financière ne s’est pas améliorée. De plus, pour se distinguer auprès des consommateurs, le détaillant se doit d’innover au niveau de son offre de produits et de l’expérience client», soutient Caroline Lacroix, vice-présidente communications et marketing pour Cominar. Elle ajoute que M.Poulin a reçu une mise en demeure de leur part qui est reliée aux sommes dues qui demeurent impayées à ce jour. Il a décidé de fermer les portes de son commerce à Place de la Cité sans préavis et sans avoir remboursé ces arrérages.

Pourtant, Benoît Poulin affirme que son entreprise locale réussit à tirer son épingle du jeu face aux multinationales en donnant à sa clientèle un service de haute qualité offert par de très bons employés. 

Pour la suite des choses, développer rapidement le site internet transactionnel fait partie des projets à court terme. Après l’échec de l’ouverture de succursales à Joliette et à Drummondville, une expansion plus locale n’est pas exclue dans l’avenir.