Sections

Une reconnaissance provinciale

Fondation pour la sauvegarde de la truite mouchetée


Publié le 10 novembre 2018

La Fondation pour la sauvegarde de la truite mouchetée a récemment remporté le prix Harfang des neiges 2018, dans la catégorie Coup de cœur Relève – Groupe.

©(Photo gracieuseté)

PRIX. David Craig est un véritable passionné de pêche sportive depuis son plus jeune âge. En 1995, il a fondé la Fondation pour la sauvegarde de la truite mouchetée (FSTM), un organisme à but non lucratif qui a maintenant pour principale mission de partager la passion de la pêche et d’assurer la conservation à perpétuité de la truite mouchetée au Québec.

La FSTM, basée à Stoneham-et-Tewkesbury, a récemment remporté le prix Harfang des neiges 2018, dans la catégorie Coup de cœur Relève – Groupe. «On est très, très fiers. C’est une reconnaissance à l’échelle provinciale pour laquelle nos bénévoles ont travaillé très fort. On ne fait que ça former la relève», a réagi M. Craig.

Cet hommage a été décerné à l’organisme pour la qualité de ses activités d’initiation à la pêche et pour ses outils pédagogiques qui visent à assurer une relève pour la pêche sportive au Québec.

Les prix Harfang des neiges sont une reconnaissance remise par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs à des individus, des organismes, des entreprises ou des établissements d’enseignement et de recherche pour leur dévouement qui contribue à perpétuer les activités de chasse, de pêche et de piégeage.

Relève

Chaque année, près de 2 000 jeunes sont initiés à la pêche par la FSTM, notamment grâce au programme Pêche en herbe, de la Fondation de la faune du Québec. Quelque 800 jeunes de différentes écoles sont initiés à la pêche à Cité Joie. «Tout le monde repart avec une canne, un recueil de recettes de truites et un permis de pêche jusqu’à majorité», explique M. Craig.

De janvier à mars ont aussi lieu les happening de pêche, en collaboration avec des patros et centres communautaires. «On entre un étang portatif dans les gymnases. C’est une occasion pour les jeunes de pêcher une première truite dans leur vie». C’est sans compter les camps d’été de pêche à la mouche à la forêt Montmorency, en collaboration avec le patro Roc-Amadour, et les activités de pêche éducative qui y sont aussi offertes pour les étudiants étrangers de l’Université Laval qui vivent en résidences.

La Fondation distribue également des outils pédagogiques comme des jeux éducatifs et du matériel pédagogique conçus dans le cadre du programme scolaire O.P. Hercule et offre des circuits privés de géocache faunique, qui s’inscrivent dans les cours de géographie, dans plus de 350 écoles annuellement.