Sections

Bonifications majeures des installations médicales

Fondation de l'IUCPQ


Publié le 8 octobre 2018

La salle hybride favorise des interventions plus délicates.

©(Photo gracieuseté)

SANTÉ. La Fondation de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ - autrefois appelé Hôpital Laval) a récemment mis à profit la plus importante contribution reçue à ce jour. Les sommes obtenues ont notamment permis d'aménager une nouvelle salle hybride, des salles d’électrophysiologie, ainsi qu’un laboratoire de cathétérisme moderne consacré à la recherche.

Vue du catlab ou laboratoire de cathétérisme moderne consacré à la recherche.
(Photo gracieuseté)

Ces projets ont été financés par la Fondation dans le cadre de sa première campagne majeure de l'organisme. La salle hybride et les salles d’électrophysiologie ont reçu une contribution majeure de 6,5M, qui a d’ailleurs servi de levier à la réalisation de ce projet de plus de 25 M$. Le Laboratoire de cathétérisme a profité, quant à lui, d'un financement de 420 000$ pour un projet total de 2,1M$.

Des investissements comme ceux-ci leur permettent de travailler dans un environnement à la fine pointe de la technologie, afin d’assurer aux patients les meilleurs traitements possible.

Josée Giguère, directrice générale de la Fondation IUCPQ

Avec ces contributions, la Fondation pose une action concrète qui correspond à son mandat. Celui-ci vise à promouvoir et à soutenir l'oeuvre de l'IUCPQ et ainsi donner une deuxième vie et un second souffle à des milliers de patients.

Dans l'ordre: Stephan Huot, président Groupe Huot; Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation et responsable de la Capitale; Diane Racine, directrice au développement philanthropique Fondation IUCPQ; Normand Lord, p.-d.g. Stace; Josée Giguère, d.g. Fondation IUCPQ; Denis Bouchard, p.-d.g. IUCPQ-UL; Dr Denis Richard, directeur du Centre de recherche IUCPQ-UL; Caroline Bourgeois, v.-p. gestion de projet Est-du-Québec à la Société québécoise des infrastructures; Dr Robert De la Rochellière, chef du département multidisciplinaire de cardiologie - IUCPQ-UL.
(Photo gracieuseté)

«La réputation de notre Institut et de notre Centre de recherche n’est plus à faire et nos médecins et chercheurs se situent parmi les meilleurs au monde. Des investissements comme ceux-ci leur permettent de travailler dans un environnement à la fine pointe de la technologie, afin d’assurer aux patients les meilleurs traitements possible. Nous savons tous que pour demeurer un chef de file, nous devons investir dans l’innovation», indique la directrice générale de la Fondation, Josée Giguère.

Cardiologie interventionnelle

Principale réalisation, la salle hybride permet d’associer les caractéristiques d’une salle d’opération classique de chirurgie cardiaque à celles d’une salle de cardiologie interventionnelle, incluant plusieurs modalités d’imagerie. Ce type de salle est nécessaire pour certaines interventions, notamment des remplacements de valve aortique percutanée et des extractions de sondes de cardiostimulateur complexe.

Liste des donateurs

Boston Scientific, Groupe Huot, Groupe Camada, Power Corporation, Stace, ainsi que les cardiologues et les chirurgiens cardiaques de l'IUCPQ.

Métro Média