Québec, deuxième ville la moins criminalisée au Canada

Publié le 20 juillet 2016

STATISTIQUES. Statistiques Canada a révélé mercredi que le Canada ainsi que plusieurs provinces et territoires ont enregistré des augmentations au niveau de la criminalité en 2015. Ce n'est toutefois pas le cas pour certaines provinces et villes, comme pour la Vieille-Capitale.

Le taux de crimes par 100 000 habitants de la ville de Québec est le deuxième plus bas au Canada et l'un des deux seuls en bas de 3000, avec 2959. Le titre de champion revient à Toronto, avec un taux de 2892 pour 100 000 habitants.

Sur les 33 régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada, 13 ont affiché une baisse au niveau de l'IGC. Parmi les plus remarquées, la ville de Québec affiche une diminution de 6%.

Avec cette diminution, la Vieille-Capitale affiche l'un des plus bas Indice de gravité de la criminalité (IGC) avec une valeur de 41,8. Le top 5 des villes est complété par Barrie (43,3), Toronto (45,7), Ottawa (46,5) et Guelph (48,4).

La province aussi se porte bien

Les choses vont aussi assez bien à l'échelle provinciale. Huit des 13 provinces et territoires ont connu des hausses au niveau de l'Indice de gravité des crimes déclarés par la police. Parmi les hausses les plus importantes, il faut noter l'Alberta (+18 %), le Nouveau-Brunswick (+12 %), les Territoires du Nord-Ouest (+10 %) et la Saskatchewan (+10 %).

Il y a aussi eu des baisses: L'Île-du-Prince-Édouard (-10 %), la Nouvelle-Écosse (-7 %), le Nunavut (-4 %), le Québec (-3 %) et le Yukon (-2 %).

Grâce à cette performance, le Québec se classe troisième au pays avec un Indice de gravité de la criminalité de 55,7.

Une hausse à l'échelle canadienne

Si la situation semble bien à Québec et en province, c'est un peu moins le cas au pays. En 2015, l'Indice de gravité de la criminalité (+5%) et le taux de criminalité ont augmenté au Canada, une première en 12 ans.

D'un océan à l'autre, les policiers ont enregistré environ 1,9 million d'infractions au Code criminel, en excluant les infractions sur les routes. Il s'agit d'une augmentation de 70 000 par rapport à 2014.

Les infractions en augmentations sont: les tentatives de meurtre (+22 %), les infractions au Code criminel propres à l'utilisation, à la décharge et au braquage d'armes à feu (+22 %), les homicides (+15 %), les vols qualifiés (+5 %), les agressions sexuelles (+4 %) et les voies de fait majeures (+3 %).

Les hausses de crimes violents ont été enregistrées principalement en Alberta, en Colombie-Britannique et en Ontario.

C'est à la Saskatchewan que revient le triste premier rang avec un IGC de 135,8 et un taux de criminalité élevé (11 178 affaires pour 100 000 habitants).

Pour les statistiques complètes, consultez le site Internet de Statistiques Canada.

Québec Hebdo