Les compteurs intelligents préoccupent les pompiers de Québec


Publié le 5 mars 2015
Compteurs intelligents
Photo - Gracieuseté

SÉCURITÉ. Pas question que des employés d'Hydro-Québec ne retirent un compteur intelligent des lieux d'un incendie avant d'avoir parlé avec l'enquêteur des pompiers de Québec. Ces derniers ont d'ailleurs reçu l'ordre de photographier lesdits compteurs.

C'est ce que rapporte ce matin le FM93, indiquant que les nouveaux compteurs pourraient être liés à certains incendies survenus récemment sur le territoire de la Ville de Québec. La station radiophonique a mis la main sur un communiqué interne du Service de protection des incendies dans lequel le directeur adjoint aux affaires stratégiques et administratives, Robert Laperle, demande aux pompiers de porter une attention particulière aux compteurs.

«Dans les dernières semaines, des techniciens de la société d'État [Hydro-Québec] se sont présentés sur les lieux d'interventions et ont récupéré des compteurs intelligents. Dans ces circonstances, l'enquêteur du commissariat doit voir et photographier ledit compteur avant que les employés d'Hydro-Québec quittent les lieux avec ce dernier», peut-on lire dans la note interne, reproduite sur le site Web du FM93.

La note se conclut ainsi. «L'analyse d'une scène d'incendie peut démontrer que le compteur intelligent d'Hydro-Québec peut être au centre du secteur d'origine de l'incendie. Par contre, cela ne signifie pas nécessairement qu'il en soit la cause. Seule une expertise approfondie de ce compteur pourra déterminer s'il est en cause dans un incendie.»

France Voiselle, porte-parole du Service de protection contre l'incendie, indique pour sa part que «personne ne doit partir avec des éléments de preuve». Elle précise toutefois que la note de service représente un rappel. «Ce sont des choses qu'on voit régulièrement chez nous. Ça touche tous les compteurs. On sait que depuis quelque temps, on en entend beaucoup parler [des compteurs intelligents]. C'est un rappel qu'au niveau de la loi, on est propriétaires des lieux 24 heures après qu'un périmètre [incendié] ait été sécurisé.»

Notons que des compteurs intelligents ont été retirés en Ontario et en Saskatchewan récemment. Hydro-Québec précise toutefois que la technologie utilisée au Québec n'est pas la même.

Groupe Québec Hebdo