Début des travaux de la passerelle du Vieux-Cap-Rouge


Publié le 26 janvier 2012

On en parle depuis la fin des années 80; elle devrait voir le jour avant que ne se termine 2012. L’arpentage de la passerelle piétonnière qui sera érigée au-dessus de la rivière du Cap-Rouge entre le stationnement du boulevard de la Chaudière, au niveau de la rue de la Poterie, et la rue Augustin-Bourbeau et qui permettra de découvrir plus facilement le Vieux-Cap-Rouge, a débuté cette semaine.

Ce lien aérien, qui viendra mettre en valeur le patrimoine historique du Vieux-Cap-Rouge, sera construit au coût de 1,2 M$ – le budget a été adopté fin 2011 pour éviter la hausse de taxes de 1% – et complétera l'aménagement du circuit historique. La passerelle devrait accueillir ses premiers marcheurs à l’automne 2012.

Le futur pont était attendu depuis longtemps. «On en parle depuis les années 1987-1988. Le projet avait été mis sur pied du temps de l’ancienne ville de Cap-Rouge et intégré dans une évaluation de la revitalisation du Vieux Cap-Rouge», relate Denise Tremblay-Blanchette. La conseillère municipale du district de Cap-Rouge avait fait de la passerelle un dossier prioritaire à l’élection municipale de 2005 et une promesse électorale en 2009.

Aujourd’hui, la politicienne carougeoise se dit très satisfaite de voir le dossier enfin cheminer. «Je suis tellement heureuse, on a traversé des dizaines d’années avant de voir le jour avec ce projet là. C’est vraiment comme mon bébé», assure-t-elle.

Reste que le projet a été substantiellement modifié depuis les premières esquisses. Un dépassement de coûts important a forcé une révision des plans. De plus, des études de sols réalisées à la fin de l’été et au début automne ont permis de se rendre compte que celui-ci était friable et que la nappe phréatique était très haute.

«Il devait y avoir des assises sur les deux rives, mais compte tenu du dépassement de coûts, les concepteurs ont dû revenir sur l’architecture du pont. Ce sera finalement un pont suspendu avec haubans», termine la conseillère municipale.

L'Appel, membre du groupe Québec Hebdo