Actualités
15:20 17 septembre 2016 | mise à jour le: 17 septembre 2016 à 15:20 Temps de lecture: 4 minutes

Bob Bissonnette porté à son dernier repos

FUNÉRAILLES. La cérémonie privée des funérailles de Bob Bissonnette s’est tenue samedi après-midi à l’église de L’Ancienne-Lorette. Au total, ce sont environ 800 personnes toutes très émues qui sont venues dire un dernier adieu à celui que plusieurs ont appelé «un marchand de bonheur.»

Plusieurs membres de la famille ont eu l’occasion de lui rendre un dernier hommage durant la cérémonie, notamment son frère Patrick, sa sœur Josiane et Steve Jobidon, l’un des meilleurs amis de Bob.

«Niveau émotion, c’était au-delà de ce qu’on pouvait penser. Tout le monde qui était présent aujourd’hui était rejoint par Bob et la vie qu’il a menée. C’était une boule d’énergie, une présence extraordinaire pour tout le monde qu’il a croisé. C’est ce que nous avons célébré aujourd’hui, c’est la vie», a raconté Pierre-René Côté, célébrant des funérailles et proches de la famille Bissonnette.

Pour Fred Thibault, ami de longue date, les événements ont toujours quelque chose d’un peu irréel, comme l’a reflété la cérémonie riche en émotions. «Ça a été une cérémonie à la hauteur de l’individu, c’était extraordinaire. Bob était vraiment un marchand de bonheur. Chaque jour était le plus beau jour de toute sa vie.»

La cérémonie s’est terminée avec la chanson de Bob Bissonnette intitulée, j’accroche mes patins, ainsi qu’avec un dernier hommage de sa conjointe, Marie-Pierre Simard.

Ce qu’ils ont dit

Par après, des proches de celui qui a notamment été joueur de hockey, musicien et actionnaire des Capitales, ont tenu à dire quelques mots en public.

«Ce gars-là était tellement authentique, généreux fois mille. Le message est très important, il faut continuer à partager des photos de Bob sur les réseaux sociaux. Ensemble, on va faire un super album de souvenirs. Bob envoie un super message aussi, il avait toujours des projets. Si ça peut en réveiller quelques-uns. Foncez et dites-vous « Bob l’a fait, pourquoi pas moi? » Avec lui, tout était possible.»

Marto Napoli, animateur de radio

«Bob c’était mon nouvel ami, mon monsieur sourire. J’ai eu la chance, depuis un an, de partager des moments avec Bob que je n’oublierai jamais. On avait des beaux projets ensemble pour nos Capitales et je vais essayer de les réaliser. Bob aura marqué le Stade municipal c’est certain.»

Pierre Tremblay, actionnaire des Capitales de Québec

«Bob était un gars qui était aimé de tout le monde, un gars qui n’avait pas d’ennemi. De prendre un petit peu de temps pour venir le saluer une dernière fois, c’est sûr que c’est mérité dans son cas. Pour avoir eu la chance de jouer au hockey, c’était un gars entier qui ne lâchait jamais.»

Marc Fortier, ancien joueur de hockey et entraîneur-adjoint des Remparts de Québec

«On est venu pleurer un bon coup, maintenant c’est le temps de se remémorer et de créer du bonheur comme Bob le faisait. Toutes les fois où je suis monté sur scène avec lui, ça va faire partie de mes meilleurs souvenirs. Bob, malgré son air de cabochon, comme il le disait, était quelqu’un de très brillant, généreux, toujours axé vers les autres, qui avait à cœur le bonheur des gens de son entourage. Il mérite amplement tous ces hommages.»

Pépé et sa guitare, musicien

Roberto «Bob» Bissonnette est décédé le 4 septembre dernier, à l’âge de 35 ans, dans un écrasement d’hélicoptère qui a aussi couté la vie au pilote, Frédérick Décoste.

Jeudi et vendredi, les Capitales de Québec avaient organisé une Chapelle ardente pour le «meilleur gars au monde».

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *