Actualités
20:43 8 mars 2017 | mise à jour le: 8 mars 2017 à 20:43 Temps de lecture: 3 minutes

Saint-Augustin refuse de partager la facture de l’anneau de glace avec l’agglomération

MUNICIPAL. La Ville de Saint-Augustin s’oppose à partager la facture du projet d’anneau de glace avec les deux autres villes de l’agglomération. Les élus Augustinois ont adopté une résolution lors du conseil municipal de mardi pour signifier leur désaccord.

Une esquisse du projet du futur Centre de glaces.

(Photo gracieuseté – Ville de Québec)

Même si l’ensemble des élus de Saint-Augustin-de-Desmaures ne s��entend pas sur le statut à donner au projet de 68M$, tous sont d’accord pour dire qu’ils ne veulent pas en faire une infrastructure d’agglomération, ce qui les forcerait à partager la facture avec Québec et L’Ancienne-Lorette.

Sur le sujet: Un anneau de glace confirmé à Québec 

D’une part, la vocation du Centre de glaces, qui doit être construit à Sainte-Foy, va au-delà̀ d’un usage « local et régional », puisqu’il permettra d’accueillir des compétitions d’envergure nationale et internationale, plaide le conseil de Saint-Augustin. D’autre part, «la dépense en est une de proximité puisqu’elle se rattache à des travaux portant sur un bâtiment relevant de la compétence de proximité », argumentent les élus qui disent se baser sur une résolution de Québec.

Le conseiller Raynald Brulotte, qui remplaçait le maire Sylvain Juneau lors de la séance du conseil d’agglomération à l’hôtel de Ville de Québec, mercredi, ajoute à cela qu’on pourrait en faire une infrastructure « métropolitaine » pour laquelle toutes les villes de la Communauté métropolitaine de Québec contribueraient.

a mairesse suppléante de Saint-Augustin, France Hamel, siégeait mardi soir, en l’absence de Sylvain Juneau.

(Photo TC Media – Archives)

Rien de nouveau, dit Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume n’a pas caché son irritation, bien qu’il se soit autrement fait avare de commentaires à sa sortie du conseil d’agglomération. Régis Labeaume s’est limité à dire qu’il n’y avait rien de nouveau : « C’est toujours la même affaire : les gens ne veulent pas payer, mais veulent l’utiliser. Un moment donné, les gens de Québec ont le droit de partager la facture avec tout le monde. »

C’est un comité d’arbitrage qui devra trancher. Lors du conseil municipal du 16 janvier dernier, les élus de Québec ont résolu de demander au ministre des Affaires municipales de convoquer le comité d’arbitrage pour l’ajout du projet de Centre de glaces de Québec à la liste des équipements d’intérêt collectif de l’agglomération de Québec. La résolution de Saint-Augustin vient s’insérer dans cette démarche. 

TC Media 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *