Actualités
19:49 22 juillet 2017 | mise à jour le: 22 juillet 2017 à 19:49 Temps de lecture: 3 minutes

Jeff Lessard, de Québec à Colorado Springs

Au cours de la dernière année, Jeff Lessard a sillonné les routes de plusieurs états américains avec son père, Patrick, à la recherche de sa prochaine destination. Finalement, le défenseur a arrêté son choix sur Prep School Fountain Valley School, à Colorado Springs.

De gauche à droite : Patrick Lessard, sa fille Kaïla (8 ans), son fils Jeff (16 ans) et Joannie Bibeau-Duguay, la conjointe de M. Lessard.

Photo TC Media – Charles Lalande

Le processus fut long et éreintant mais, au final, la famille Lessard est bien heureuse de la décision prise par l’adolescent de 16 ans. En plus, tout le temps passé sur la route a permis au père et à son fils de renforcer des liens déjà très forts entre eux.

«Je me sentais vraiment bien dans l’environnement. Lors de ma visite, les étudiants et les enseignants étaient très sympathiques. Leurs infrastructures scolaires et sportives sont parfaites! Je trouvais que c’était l’endroit idéal pour mon cheminement», raconte le résident de Lebourgneuf.

Lessard est le deuxième hockeyeur québécois à joindre ce programme. L’autre, c’est Zachary Boulet, un ancien de l’Arsenal de l’Académie St-Louis qui vient de compléter sa première année dans la deuxième plus grande ville de l’État du Colorado.

«Il a fallu apprendre tout ce processus, qui est encore méconnu au Québec. Là-bas, les dirigeants évaluent le dossier scolaire – c’est leur priorité numéro un –, ce que le joueur va apporter sur la glace, mais aussi le comportement du jeune, ses relations interpersonnelles et l’environnement dans lequel il vit», explique son père.

Aux États-Unis, Jeff Lessard sera considéré comme un étudiant américain, étant donné que son niveau d’anglais est excellent.

Photo TC Media – Charles Lalande

Étudiant hors-pair

Généralement, quand un hockeyeur québécois joint un établissement scolaire américain, il fait ce qu’on appelle une année de répétition (repeat year), afin de lui permettre de s’acclimater à son nouveau contexte scolaire en douceur. Pour Jeff Lessard, on a jugé que ce ne serait pas nécessaire. Il passe aussitôt en 10e année au lieu de refaire sa 9e année, l’équivalent de la troisième année du secondaire au Québec.

Ayant fait son primaire en anglais tout en suivant des cours d’espagnol, il est presque trilingue. Au Colorado, au lieu de suivre des cours d’anglais langue seconde, il est inscrit aux cours réguliers en raison de ses impressionnants résultats aux tests de classement.

Le défenseur gaucher entend profiter de la belle vitrine qui lui est offerte lors des trois prochaines années pour réaliser son prochain objectif : décrocher une bourse d’études et jouer au hockey dans une universitaire américaine.

«S’il perce chez les pros, tant mieux, mais pour moi, l’important est et sera toujours les études. Son horaire scolaire (6 jours par semaine) sera très exigeant, mais il sortira avec un diplôme d’une belle école. Après cela, les portes des universités lui seront ouvertes», renchérit M. Lessard, visiblement très fier de son fils.

Avant de se consacrer au hockey sur une base quotidienne, Jeff Lessard a pratiqué le karaté et le football.

Photo TC Media – Charles Lalande

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *