Actualités
11:09 6 décembre 2018

Le Clap ouvert à Loretteville

Mission accomplie pour Robin Plamondon qui est également directeur général du cinéma de Sainte-Foy.

CINÉPHILES. La direction du cinéma Le Clap a procédé ce soir à l’inauguration officielle de ses huit nouvelles salles installées à l’intersection du boulevard de l’Ormière et de la rue Racine. L’édifice, complètement réaménagé à l’intérieur, a nécessité un investissement de 4 M$ en plus de créer une trentaine d’emplois.

Une véritable ambiance de cinéma régnait ce soir devant le nouvel édifice du Clap à Loretteville. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Les dernières semaines ont été particulièrement difficiles et exigeantes pour Robin Plamondon, qui est également directeur général du cinéma de Sainte-Foy. Devant de nombreux invités à l’ouverture officielle, il a précisé que les cinéphiles seraient particulièrement étonnés par la qualité du son et des images liées aux dernières technologies numériques. «La salle un est la plus technologique avec l’incroyable technologie Atmos. Nous avons choisi le haut de gamme de cette technologie à tous les niveaux, incluant le service à la clientèle, le côté spacieux des salles et des sièges.»

Les salles contiennent toutes les nouvelles technologies numériques et des sièges spacieux. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Des espaces sont prévus pour permettre aux clients de faire une lecture ou de consommer et de leur permettre de prendre leur temps. La plus grande salle de projection peut accueillir 200 personnes alors que la plus petite offre 59 places.

«On veut faire la différence entre voir un film et aller au cinéma. Ici, on va au cinéma.»
-Robin Plamondon

Robin Plamondon déplore qu’une partie de la population soit encore accrochée aux deux premières années du Clap qui projetait surtout du film d’auteur. «C’est beaucoup plus vaste que ça, car nous sommes des passionnés de cinéma. Nous, ce qu’on présente, c’est du cinéma de qualité dans un vaste éventail et nous allons nous adapter aux besoins de la clientèle.»

Souhaité par la population

Des emplacements sont prévus pour permettre la lecture. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Le directeur général indique qu’une proposition lui a été faite dès que Méribec, une compagnie de gestion immobilière, a fait l’acquisition du local de l’ancienne entreprise Marius Garon. «On se connaît depuis longtemps, car je suis locataire d’un autre de leur édifice depuis quelques années. Ils m’ont alors dit que c’était une bonne hauteur pour un cinéma.»

 

Robin Plamondon précise d’ailleurs qu’il n’était pas du tout dans cette optique d’implanter des salles de cinéma à Loretteville puisque tout était mis en œuvre pour déplacer celles installées dans l’édifice de la Pyramide vers Place Sainte-Foy.

Les espaces entre les salles de projection sont bien aménagés. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Une première étude de marché, réalisée pour le secteur de Loretteville, a démontré un vif intérêt de la population. «Elle était trop positive à un tel point qu’on en a demandé une deuxième à une autre firme indépendante qui a été encore plus positive que la première. Là, on s’est dit qu’il y avait vraiment un besoin dans le secteur.»

Quant au projet de déménagement de Sainte-Foy, qui permettrait d’ouvrir une douzaine de salles, il a été déplacé pour être complété en décembre 2019.

Alain Couillard


Distribution: 46 175 exemplaires. Le territoire desservi par le journal L'Actuel comprend les secteurs de Duberger-Les Saules, Lebourgneuf, Loretteville, Neufchâtel, Saint-Émile, Des Châtels, Val-Bélair, Vanier et Wendake. Pour joindre la rédaction de l’Actuel: 418-840-1472 poste 2228.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette