Culture
6:10 4 décembre 2018

En chœur depuis 45 ans: la chorale de L’Annonciation se tourne vers l’avenir

Forte de ses 45 ans, la chorale de L’Annonciation se décrit comme «un chœur qui a du cœur» et ce dernier bat au rythme de ses 35 membres motivés. (Photo gracieuseté – Catherine Charron-Drolet)

CHANT. Mise sur pied dans les années 1970 par des amateurs passionnés, la chorale de L’Annonciation de L’Ancienne-Lorette cumule plus de quatre décennies d’histoire. Celle-ci est jalonnée de petites et grandes réalisations de la part de ses membres, qui ont évolué au fil du temps en perpétuant le plaisir de se retrouver pour chanter et animer les célébrations dans leur église locale.

L’aventure a débuté en 1973, avec la contribution de sœur Ghislaine Houde et de jeunes recrutés auprès des différentes chorales scolaires. Avec les années, la chorale de L’Annonciation a progressé au point d’attirer vers elle des chefs de chœur au potentiel prometteur. Certains sont par la suite devenus des professionnels de renom et ont été engagés par de grands ensembles de la région.

C’est le cas de Réal Toupin (1992-1995), invité à diriger le chœur de l’Opéra de Québec, ainsi que de David Rompré (1996-2016), maintenant à la tête du chœur de l’Orchestre symphonique de Québec. Il s’agit d’ex-collèg

La nouvelle chef de chœur Stéphanie Lavoie peut compter sur l’appui de chanteurs expérimentés, comme le doyen de la première heure Jean-Charles Martineau. (Photo Métro Média – François Cattapan)

ues qui ont su mettre à profit leur talent et qui ont laissé leur trace au sein de l’organisation locale.

«En fait, on se réjouit à l’idée qu’ils sont devenus aussi bons un peu grâce à nous», lance à la blague le doyen de la chorale de L’Annonciation, Jean-Charles Martineau. Présent dans le groupe depuis la première note prononcée, il y a 45 ans, ce Lorettain peut témoigner de son évolution. «Les gens qui sont passés ont chacun apporté leur contribution, tout en prenant de l’assurance et de l’expérience. Mais l’esprit de corps et l’harmonie ont toujours prévalu sur les ajouts et les départs, préservant notre cohésion», explique-t-il.

Relève

Une réalité que confirme la nouvelle chef de chœur et soprano Stéphanie Lavoie. Cette artiste de la relève au nom prédestiné a accepté de chausser les grandes pointures de ceux qui l’ont précédée, en sachant qu’elle pouvait compter sur une troupe aguerrie et consacrée. «Ça aide certainement à l’intégration de se sentir appréciée et bienvenue au sein d’une chorale tissée serrée. Le désir de porter plus loin l’aventure initiée par d’éminents prédécesseurs n’en est que plus grand et motivant», convient-elle.

La troupe n’y perd pas au change afin d’entrevoir l’avenir d’un nouvel œil. Primée au concours des Conservatoires de musique du Québec, sa jeune dirigeante a remporté la bourse canadienne de la Fondation Hnatyshyn et elle continue de se perfectionner à New York (auprès de John Keenan, chef d’orchestre au Metropolitain Opera) et à Londres (auprès de Tina Ruta, coach au Covent Garden). Soucieuse d’apprendre, elle aime transmettre son savoir et sa chorale le lui

La soprano Stéphanie Lavoie porte bien son nom, elle qui continue de performer et de se perfectionner à l’international. (Photo gracieuseté – Catherine Charron-Drolet)

rend bien en se montrant réceptive.

«Ici, dans la belle et grande église Notre-Dame de L’Annonciation, l’atmosphère est extraordinaire. Les 35 membres de la chorale s’entendent et se complètent à merveille. Et puis, nous avons la chance de chanter dans un décor majestueux doté d’une acoustique exceptionnelle. D’ailleurs, on se fait souvent dire par l’auditoire que le rendu est impressionnant, ce qui contribue à donner un cachet unique aux célébrations auxquelles nous participons», indique Mme Lavoie en conviant le public à s’en rendre compte lors des célébrations festives du mois de décembre.

Avenir

Consciente que certaines chorales sont en voie de disparition, la chef de chœur souhaite dynamiser l’attrait pour sa troupe. «Ici, ça va relativement bien. Nous avons déjà été plus nombreux, mais le groupe est sérieux et solidement implanté. Quoique ça manque peut-être un peu d’hommes», lance-t-elle en guise d’invitation. Pour l’avenir, elle entend sortir du lieu de culte pour aller vers les gens et les jeunes dans les écoles. À son avis, «il s’agit d’un bon bassin de recrutement pour cette discipline qui sert presque de thérapie, en permettant de se connecter à son intériorité par l’expression vocale».

Information: 418 872-9175 ou www.stephanielavoie.ca

Prochaines prestations à l’église Notre-Dame de L’Ancienne-Lorette

-Concert de Noël dans le cadre de la série des Hauts clochers, avec orgue et violon, le vendredi 7 décembre à 20h. Coût: 35$.

-Célébration de la veille de Noël avec chorale de jeunes, le lundi 24 décembre à 16h. Gratuit (prévoir un don pour la messe).

-Messe de minuit, le lundi 24 décembre à 00h. Gratuit (prévoir un don pour la messe).

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette