Actualités
11:00 28 novembre 2018

Penser aux autres avant soi-même, même enceinte

COLLECTIVITÉ. Samantha Turgeon s’est illustrée lors d’un feu qui a coûté la vie à un résident de Beauport le 16 novembre dernier sur la 112e Rue.

Samantha ne connaît pas le sexe de son futur bébé, mais elle est simplement heureuse qu’il soit en santé!

(Photo gracieuseté)

«J’étais en train de promener mon chien Inouk quand il m’a averti d’un danger. Les pitbulls ont mauvaise presse, mais ce sont des chiens gentils et intelligents. Il jappait et je savais que quelque chose n’allait pas. J’ai alors vu le feu qui commençait dans une maison du voisinage et j’ai immédiatement appelé le 9-1-1», affirme la jeune femme de 21 ans.

Sans aucune hésitation, elle s’est précipitée vers la maison qui brûlait pour faire sortir les gens, malgré qu’elle soit enceinte de 18 semaines. «C’est mon instinct maternel qui m’a fait réagir, je me suis dit qu’il y avait des enfants à sortir de là. Je n’ai pas pensé à moi ou à mon bébé, j’ai juste réagi. Je disais aux gens de sortir immédiatement sans rien emmener avec eux.»

Elle a entrepris de faire vider les maisons adjacentes par la suite. «Les familles qui venaient de sortir de la maison en feu m’ont aidé à faire sortir les gens des trois blocs adjacents. Le feu était déjà rendu au troisième étage à ce moment. C’était une grosse boule de feu. Ce qui est fâchant, c’est qu’il y avait beaucoup de gens dans la rue qui n’aidaient pas et qui contemplaient le spectacle. Les pompiers sont arrivés rapidement pour combattre le sinistre et ont établi un périmètre de sécurité.»

Assistance médicale

«Après mon intervention, je reprenais mes esprits quand je me suis sentie étourdie. Je pense que l’adrénaline retombait et je me sentais faible. Mon copain était arrivé sur place et je lui ai mentionné que je voulais voir les services médicaux. Ils m’ont amené à l’hôpital et m’ont fait passer différents tests pour le bébé. Fort heureusement, tout était normal. Je pense qu’ils ont regardé pour une intoxication au monoxyde de carbone.»

La future mère ne regrette aucunement son intervention. «Il faut aider les gens dans le pétrin et il faut remercier mon chien aussi, c’est Inouk qui m’a permis d’intervenir rapidement», termine la résidente de Beauport. 

Jean Carrier


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette