Actualités
9:00 24 novembre 2018

Le savoir-faire d’ici mis de l’avant

TOURISME RESPONSABLE. Le Local est une nouvelle adresse dans le Vieux-Québec. Café bistrot, il s’articule autour de trois thèmes qui rejoignent tous un attachement profond aux produits d’ici, qu’ils soient touristiques, artistiques ou culinaires. 

Marie-Elsa Proulx, la propriétaire du Local, offre des produits locaux et des informations touristiques gratuites personnalisées.

(Photo Métro Média – Perrine Gruson)

Marie-Elsa Proulx est kinésiologue de formation mais dans le domaine du tourisme depuis presque 20 ans. «Le tourisme, c’est comme une drogue», mentionne celle qui est également à la tête de Cicérone, une entreprise qui propose des tours guidés.

En réalité, le café Le Local a ouvert il y a trois mois, dans l’urgence de ne pas manquer la fin de saison touristique mais sans tambours ni trompettes, histoire d’être bien rodé et installé pour un lancement officiel. Le nouveau café se situe dans l’ancienne boutique de vêtements Jacob.

Marie-Elsa Proulx, la propriétaire du Local, offre des produits locaux et des informations touristiques gratuites personnalisées.

(Photo Métro Média – Perrine Gruson)

Conseils touristiques

En plus des produits culinaires d’ici, des œuvres d’art d’artistes régionaux ornent les murs et de l’artisanat d’ici est vendu dans le coin boutique. Des conseils touristiques gratuits sont offerts par un comptoir de conciergerie. Sept jours par semaine, un concierge est disponible pour parler avec les clients et les aider dans leurs choix touristiques. «La personne qui veut faire du tourisme est complètement prise en charge si elle le désire. On peut même réserver des tours guidés au besoin, mais c’est en parlant naturellement avec les clients qu’on peut les orienter», précise Mme Proulx.

Le savoir-faire local  comme ligne directrice

L’Hôtel du Vieux-Québec, partenaire d’affaires dans l’aventure est un pionnier dans l’hébergement écologique. Le Local s’inscrit dans la même lignée, avec un fort souci de réduire son empreinte écologique. «On a essayé de faire le moins de travaux possibles. Les salles d’essayage sont transformées en salles de bain ou encore en alcôve, l’espace est assez minimaliste», fait valoir la femme d’affaires.

En ce qui concerne le côté zéro déchet, le café offre un rabais de 25 sous si le client apporte son propre contenant. Une consigne de Pot Mason est aussi offerte. En plus du vermicompost pratiqué, aucune poubelle n’est accessible aux clients. «Je dirais qu’on sort un ou deux sacs de poubelle par semaine», indique la propriétaire. 

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette