Actualités
11:00 21 novembre 2018

Les traditions européennes comme faire-valoir du Vieux-Québec

ÉVÉNEMENT. Le 11e Marché de Noël allemand de Québec se tiendra du 22 novembre au 23 décembre au cœur du Vieux-Québec, dans l’esprit européen de la fête chrétienne, avec ses chalets en bois, son vin chaud et ses Weisswurst. Cette édition sera placée sous le signe de l’Alsace et proposera, en plus de 80 exposants, une parade de chiens déguisés. 

Les habitants de Québec et les touristes sont nombreux à faire une visite au Marché de Noël allemand.

(Photo gracieuseté)

Visiter le Marché… Et la vieille-ville

«Cette année, la grande nouveauté, c’est l’élargissement du marché qui prendra place aussi dans la rue Sainte-Anne en descendant vers le château», annonce Britta Kröger, présidente du Conseil d’administration du Marché de Noël allemand et de la Communauté allemande de Québec. Même si la programmation change d’année en année et que des nouveautés sont ajoutées (entre autres, une parade de chiens), la présidente s’amuse de la question des nouveautés. «C’est drôle, à chaque année, on demande ce qu’il y aura de nouveau, mais en Allemagne, le marché de Noël, c’est juste une tradition. Les allemands ne veulent pas que ça change, ils veulent le même marché d’année en année. On se retrouve en famille, on se pose. C’est très multigénérationnel.»

La plus grande force de ce Marché de Noël est sa beauté authentique. «On a l’impression de se trouver en Europe. En plus des chalets en bois, tout est en bois naturel, il n’y a  pas de plastique. Les éléments techniques sont recouverts pour que les gens aient une vision qui colle avec la beauté de la ville», fait-elle valoir. Selon elle, le marché de Noël allemand devient un prétexte festif pour montrer le Vieux-Québec, la beauté du patrimoine à ses enfants en même temps qu’une visite aux kiosques.

On peut retrouver des produits spécifiquement allemands.

(Photo Métro Média – Archives)

L’Alsace à l’honneur

Pour cette édition, c’est l’Alsace qui est mise à l’avant-plan. Cette région de France voisine de l’Allemagne et qui en a déjà fait partie au cours de son histoire, fera valoir ses spécificités toutes germaniques.

La programmation comprendra de la musique traditionnelle allemande, des spectacles en lien avec Noël pour les petits et grands, et des chefs de renom différents chaque semaine, invités à cuisiner à réinventer la cuisine germanophone dans le chalet alpin BMW.

Britta Kröger tient particulièrement à mentionner le théâtre de marionnettes. «Quand je vois les enfants, assis là, fascinés, c’est pas mal mieux que devant un écran de Ipad. Les parents sont aussi subjugués», indique la présidente.

Le Marché de Noël allemand est populaire, édition après édition.

(Photo Métro Média – Archives)

«Ça nous manquait» – Britta Kröger

La Communauté allemande de Québec regroupe un millier de personnes. «Mais ça regroupe toutes les personnes qui parlent allemand, les Suisses, les Autrichiens par exemple», précise la dame, qui ajoute que les réunions du CA se passent toujours en allemand même si des Québécois y siègent.

La première édition du Marché de Noël s’est passée dans le sous-sol d’une église. Un simple get together car les marchés de Noël manquaient aux germaniques. La 2e année, Britta Kröger est entrée au sein de l’organisation et la 2e édition s’est tenue dans les jardins de l’Église Holy Trinity. Onze ans plus tard, le Marché de Noël est devenu un événement incontournable du tourisme hivernal et même des propres habitants de Québec.  «Le déménagement devant l’Hôtel de Ville allait de soi, explique l’Allemande. C’est comme en Allemagne, les marchés de Noël sont toujours devant l’hôtel de ville ou devant l’église ou la cathédrale», conclut Mme Kröger.

L’architecture des petits chalets et les illuminations veulent rendre l’expérience féérique.

(Photo gracieuseté)

Le Marché de Noël allemand se tiendra du 22 novembre au 23 décembre de la rue Sainte-Anne aux Jardins de l’Hôtel de ville et comprendra plus de 80 exposants.

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette