Maison
11:51 12 novembre 2018

Prévenir les défauts de construction par la formation

CONCEPTION. Organisme supervisant les protections contractuelles, Garantie de construction résidentielle (GCR) veut améliorer la qualité des bâtiments par la formation des entrepreneurs. Les rendez-vous proposés porteront sur les principales non-conformités constatées sur les chantiers de construction résidentielle depuis la création de l’organisme en janvier 2015.

Les premières formations sur les non-conformités sont offertes par les associations d’entrepreneurs au cours de l’automne.

(Photo Métro Média – Archives)

Ayant comme mission première de protéger les acheteurs d’une habitation neuve au Québec, GCR met l’accent sur la prévention et les inspections sur les chantiers de construction, ce qui lui a permis de détecter et de demander des correctifs pour plus de 30 000 non-conformités depuis 2015.

C’est dans cette optique que GCR agit en partenariat avec les grandes associations d’entrepreneurs. L’objectif consiste à offrir des formations adéquates et concrètes sur les principales non-conformités répertoriées. Les entrepreneurs qui les suivront avec succès pourront voir leur Cote qualité améliorée, grâce à l’octroi de points boni.

«Avec ces formations, nous souhaitons agir en amont et privilégier la prévention. Les entrepreneurs seront désormais mieux outillés pour éviter des erreurs, prévenant ainsi des travaux correctifs ou des retards de livraison, ce qui peut causer de grands maux de tête aux familles et ménages qui acquièrent une habitation neuve», affirme Daniel Laplante, président-directeur général de GCR.

Principales non-conformités

En se basant sur les 8000 unités d’habitation inspectées en 2017, GCR a répertorié ces 10 principales non-conformités observées sur les chantiers:

1) Installation et pose des solins.

2) Intégrité et étanchéité du pare-air et du pare-vapeur.

3) Dimension insuffisante des plaques d’appui de la charpente à ossature de bois.

4) Résistance thermique des éléments de l’enveloppe du bâtiment.

5) Séparation du coupe-feu (continuité et étanchéité).

6) Protection contre le feu des mousses plastiques.

7) Installation déficiente de plomberie (avaloir de sol et fosse de retenue).

8) Logement n’ayant qu’une seule issue d’évacuation.

9) Installation et pose du revêtement extérieur.

10) Continuité et intégrité du mur coupe-feu.

Pour plus d’information: www.garantiegcr.com

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette