Uncategorized
5:37 6 novembre 2017

Québec 21 fait élire deux conseillers

Jean-François Gosselin n’a pas réussi son pari de devenir le nouveau maire de la ville de Québec. Il termine au deuxième rang avec 27% des votes, derrière Régis Labeaume qui demeure maire avec 55% des votes, mais devant Anne Guérette qui termine troisième à 14%. 

Jean-François qui parle à son équipe immédiatement après sa victoire confirmée dans Sainte-Thérèse-de-Lisieux

Photo TC Media – Jean Carrier

Il a néanmoins réussi avec Nancy Piuze, la colistière de Jean-François Gosselin, de remporter sa bataille dans le district Sainte-Thérèse-de-Lisieux. Elle remporte la victoire avec la très mince majorité de 69 votes sur la candidate Marie France Trudel. Elle donne la deuxième victoire de la soirée à son parti dans la plus chaude lutte de ces élections municipales. Québec 21 est donc le nouveau parti de l’opposition.   

Jean-François Gosselin est apparu visiblement fier de ses troupes et il lui a fallu quelques instants pour reprendre ses esprits avant de parler à son équipe.

«Durant la campagne, on est passé d’une équipe à une famille. On est quand même entré à l’hôtel de ville, on aurait aimé ça être en plus grand nombre, mais ça va nous permettre de se préparer pour gagner la mairie dans quatre ans. »     

Jean-François et son épouse après la soirée électorale

Photo TC Media – Jean Carrier

L’autre bonne nouvelle pour Québec 21 est aussi venue de l’arrondissement Beauport. C’est dans le district électoral Chute-Montmorency-Seigneurial que Stevens Mélançon a été le premier candidat à se faire élire dans l’histoire de son parti. C’est avec 410 votes d’avance qu’il a gagné dans une lutte serrée face à la candidate Nathalie Roy.

Il avait ceci à dire tout juste après sa victoire « Je veux remercier tous les gens qui ont voté et je vais représenter avec fierté mon district. Ce n’est que le premier pas qui vient d’être fait. »  

Québec 21 a été beaucoup plus combatif dans les arrondissements de Beauport, Charlesbourg et Val-Bélair que dans le reste de la ville. Les luttes ont été particulièrement plus difficiles dans l’arrondissement Sainte-Foy, Sillery et Cap-Rouge. 

Taux de participation en baisse

Le taux de participation chute de 4,2% avec la dernière élection municipale en novembre 2013. Elle passe de 54,9% à 50,7% pour 2017. Cette baisse peut paraître surprenante en raison de la lutte plus serrée et médiatisée pour l’accès à l’hôtel de ville qu’en 2013. Jean-François Gosselin n’avait pas d’explication à donner pour cette baisse. « Ce sont les gens qui décident. »   

Le nouveau conseiller municipal de Québec 21, Stevens Mélançon

Photo TC Media – Jean Carrier

La Rédaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette