Vivre le soccer sur le continent du «foot»

Dix jours en Europe grâce à l'Académie de soccer Pro-Foot


Publié le 19 avril 2017

Fergus Brett (à droite), en compagnie de joueurs qui ont ou auront foulé les terrains européens d'ici la fin du printemps.

©(Photo TC Media - Mathieu Turgeon)

VOYAGE SPORTIF. Depuis près de 15 ans, Fergus Brett permet à des centaines de jeunes joueurs de soccer de la région d'aller pratiquer leur passion du ballon rond en Europe. D'ici quelques jours, les derniers groupes de 2017 auront quitté vers le Vieux Continent.

Alors que le premier groupe s'est rendu au Portugal en mars, la seconde vague, deux groupes de filles U14, iront en Angleterre. Elles auront entre autres l'occasion d'assister à la demi-finale de la Ligue des Champions féminine et de se mesurer à Preston North End, un club établi depuis 1881.

Deux groupes de garçons les rejoindront en Angleterre, le 27 avril. Ils affronteront notamment Fletcher Moss Rangers, un club fondateur de la Premier League, en plus d'assister à quatre matchs, dont celui impliquant le réputé club Manchester City, avant de revenir à Québec, le 7 mai.

«L'objectif d'un voyage comme ça, c'est de les faire cheminer comme joueurs, mais aussi sur le plan tactique. Ça leur permet de se mesurer à des équipes d'Europe et après de continuer leur développement ici», explique Fergus Brett, fondateur et directeur de l'Académie Pro-Foot de Québec.

Ce dernier croit énormément au côté formateur d'une telle expérience. «C'est super important que les jeunes vivent des expériences à l'extérieur pour leur permettre de s'imprégner de la culture du soccer. L'histoire du sport c'est aussi très important.»

Les jeunes ont hâte!

À l'aube de leur départ pour l'Angleterre, deux joueuses du second groupe ont dit avoir très hâte de se retrouver sur les terrains anglais. «Je pense que ça va être une belle expérience, surtout de voir les différentes villes, mais aussi de voir le style de jeu des filles qui jouent en Angleterre», lance Marie Rhéaume.

L'uniforme des membres de l'Académie Pro-Foot de Québec.
(Photo TC Media - Mathieu Turgeon)

Sa coéquipière, Gabrielle Lemieux-Lavoie, abondait dans le même sens. «J'ai vraiment hâte d'aller jouer là-bas et aussi de voir des matchs professionnels. Ça va être une belle expérience qu'on va vivre toutes ensemble.»

Marie Rhéaume croit que l'expérience permettra aux joueuses de s'améliorer. «Je pense qu'on va surtout là pour progresser, plus que pour gagner. C'est des matchs hors-concours, mais on va quand même essayer de gagner.»

Une expérience très enrichissante

Léa Deniger a fait partie de la première des trois vagues de 2017, en Espagne. Elle affirme avoir vécu une très belle expérience. «Je suis allé en mars, j'ai vraiment adoré. C'est la plus belle expérience de ma vie, j'ai vraiment grandi et j'ai beaucoup appris.»

Selon celle qui en était à sa deuxième année consécutive sur le Vieux Continent, il y a plusieurs leçons à tirer d'une telle expérience. «Ce que j'ai apprécié le plus, c'est de vivre une expérience avec des filles qui partagent la même passion que moi, de vivre 24h sur 24 avec elles et discuter avec eux. De pouvoir pratiquer ma passion tous les jours, c'était vraiment le fun.

Léa croit que son équipe n'a pas eu à rougir au niveau du talent. «Notre équipe était quand même bonne. En Espagne, elles commencent à jouer quand elles sont toutes jeunes alors ça paraît sur le terrain. On a quand même eu de bonnes victoires. On était très bonnes même si on ne se connaissait pas beaucoup», conclut la joueuse.

Parmi les participants aux voyages de l'Académie Pro-Foot qui ont poursuivi l'expérience au niveau supérieur, notons notamment Anthony Jackson-Hamel, qui évolue pour l'Impact de Montréal, et Joëlle Gosselin, attaquante pour le Rouge et Or de l'Université Laval.