Un partenariat entre l’ARSQ et l’Académie de l’Impact de Montréal

Association régionale de soccer de Québec


Publié le 22 mars 2017

L’Académie de l’Impact et l’ARSQ travailleront en collaboration.

©Photo TC Media – Louis-Antoine Lemire

SOCCER. Après deux ans et demi de discussions, l’Association régionale de soccer de Québec (ARSQ) a signé une entente de partenariat avec l’Académie de l’Impact de Montréal au Complexe de soccer Honco de Charny, hier. Ce jumelage permettra, entre autres, aux meilleurs joueurs de la région d’accéder plus facilement au plus haut niveau de soccer de la province.

Concrètement, l’entente stipule que l’Académie pourra venir repérer et intégrer à leur structure les meilleurs joueurs de Québec et des environs. «C’est important de nous joindre à la plus importante organisation de soccer de la province. Nous avons la volonté d’avoir un onze partant de joueurs formés à notre académie et nous souhaitons que des athlètes québécois s’imposent», a mentionné le directeur de l’Académique de l’Impact, Philippe Eullaffroy. Selon lui, l’ARSQ sera les yeux de son organisation afin d’identifier les jeunes avec du potentiel. «Ultimement, nous aimerions les amener chez nous. Un joueur peut entrer à l’Académie à l’âge de 12 ans», a précisé M. Eullafroy. Ce dernier a réalisé que le niveau de compétition n’est pas toujours à son sommet au Québec. Selon lui, les clubs amateurs doivent continuer de se développer en ayant les meilleurs entraîneurs possible afin d’augmenter les exigences au sein des différentes formations. «Dès que nous identifions le potentiel d’un joueur, il faut le mettre rapidement dans des conditions lui permettant d’aller plus haut.»

Quant à lui, le directeur technique de l’ARSQ, Helder Duarte, était très content de cette entente. Selon lui, elle permettra aux joueurs du regroupement de rêver et de voir que l’Impact de Montréal n’est pas si loin. «Il y a beaucoup d’athlètes talentueux dans la grande région de Québec et ce n’est pas tous les jours qu’ils peuvent se produire devant des recruteurs professionnels.  Avec l’entente, ce sera plus fréquent et le chemin vers l’Académie sera plus aisé. Notre objectif a toujours été d’envoyer le maximum d’athlètes chez l’Impact.» Le directeur technique estime qu’une centaine de sportifs âgés de 12 à 16 ans seraient susceptibles d’être invités par le club de la métropole.

Pour l’instant, Anthony Jackson Hamel est le seul joueur de la région de Québec qui porte l’uniforme du onze montréalais.