Le Rouge et Or aspire aux grands honneurs

Publié le 31 août 2016

SOCCER. Pour les clubs de soccer du Rouge et Or de l'Université Laval, autant du côté des hommes que des femmes, l'objectif est très clair en ce début de saison. On ne vise rien de moins que le championnat canadien.

D'après Helder Duarte, entraîneur-chef chez les dames, l'équipe devra surmonter un important défi en début de saison, puisque deux piliers manqueront à l'appel en ce début de saison, en plus du départ de la capitaine Marie-Christine Gauthier, pour qui le parcours universitaire s'est terminé l'an passé. «En défense centrale, nous avons trois recrues qui vont probablement commencer l'année comme partante.»

Il a toutefois pleinement confiance que le groupe de 24 joueuses sélectionnées pourrait se rendre loin. Encore une fois cette année, nous avons une équipe qui peut aspirer aux grands honneurs. Avec toutes ces joueuses-là, on va avoir une équipe qui va être très explosive.»

Cet avis, la vétérane de quatrième année, Arielle Roy-Petitclerc, le partage à 100%. «Je pense qu'on a ce qu'il faut pour aller chercher les grands honneurs, mais c'est certain que tout peut se jouer en un match. Au niveau des joueuses, du talent et de la cohésion, on est capable d'aller chercher le titre cette année.»

Encore une fois cette année, le niveau de jeu sera très relevé dans le circuit québécois selon l'entraîneur-chef. «Nos adversaires de toujours, les Carabins de Montréal, ont amélioré leur équipe. Du côté de Sherbrooke, il n'y a qu'une seule joueuse de l'an passé qui ne revient pas et l'UQAM a réussi à recruter beaucoup de joueuses intéressantes. C'est bon pour le circuit parce que l'équipe du Québec s'est classée dans le top 3 au niveau canadien depuis huit ans», a ajouté Helder Duarte.

Une édition affamée chez les hommes

C'est en toute simplicité que l'entraîneur Samir Ghrib a présenté son équipe pour la saison qui débute. «Notre équipe à nous, ce n'est pas compliqué, on a sélectionné 26 joueurs dans ce qui je pense a été le meilleur camp de sélection du Rouge et Or. Nous avons fait un gros travail de recrutement, autant au niveau national qu'international. Nous avons 12 nouveaux joueurs. Ce qui nous a frappés dans cette équipe-là, c'est le talent et surtout l'envie.»

Parmi les joueurs à surveiller, celui qui dirige les hommes depuis plus de quinze ans a notamment identifié Charles Joly et Nizar Houhou, deux nouvelles acquisitions, mais aussi Charles Arsenault et Hugo Lapointe-Sénécal, respectivement finissant et capitaine.

Ce dernier s'est d'ailleurs dit très impressionné des résultats positifs qui sont ressortis de la retraite fermée à Baie-Saint-Paul. «Durant le camp d'entraînement, j'ai vu une très belle cohésion d'équipe. Ça a été vraiment "le fun", surtout avec la retraite fermée à Baie-Saint-Paul. C'est ma quatrième année avec le Rouge et Or et c'est la première fois qu'on faisait ça. Je vois vraiment une différence sur la cohésion de l'équipe. Il ne reste qu'à transposer ça sur le terrain.»

La dernière fois que l'équipe masculine a remporté le titre canadien, c'était en 2009. Comme son entraîneur, le capitaine est d'avis que cette année pourrait être la bonne. «On a l'équipe pour gagner le championnat canadien. On n'a aucun joueur qui ne revient pas en raison de la fin de leurs études, donc ça s'annonce pour être une bonne année pour nous.»

Québec Hebdo