Lassonde réintégré par le Royal-Sélect de Beauport

Une histoire au dénouement heureux


Publié le 10 février 2016

SOCCER. Il y a près de 17 mois, Fabrice Lassonde faisait partie des onze joueurs de l’équipe senior masculine expulsés de l’Association de Soccer de Beauport (ASB) pour manquement à l’éthique et non-respect des règlements de la formation. Aujourd’hui, il est réintégré à titre d’entraîneur-chef du Royal U-14M AA Espoirs.

Sept d’entre eux s’alignaient aussi pour le Rouge et Or de l’Université Laval. L’établissement scolaire avait alors appuyé la décision de Samir Ghrib, directeur technique de l’ASB.

Deux jours après la suspension, Lassonde présentait de sincères excuses aux dirigeants et à ses coéquipiers des deux clubs sportifs lors d’une rencontre avec messieurs Guy Morasse, président de l’ASB, et Gilles Lépine, du Rouge et Or.

« Je voulais boucler la boucle avec lui. Le mois dernier, je lui ai téléphoné pour avoir de ses nouvelles et nous avons été mangés ensemble. Il m’a révélé que le coaching lui manquait », lance Ghrib lors d’une entrevue téléphonique.

Puis, Étienne Morasse a choisi de délaisser ses fonctions d’entraîneur-chef de la catégorie AA Espoirs des moins de 14 ans. C’est là que la porte s’est ouverte pour Fabrice Lassonde.

« Je ne lui donne pas n’importe quoi. S’il amène son équipe parmi les trois premières de la Ligue, elle va graduer dans la catégorie AAA », de dire Ghrib, fier que son association ait bien fait les choses en faisant preuve de transparence.

Selon lui, la réintégration de Lassonde est le plus bel exemple que l’ASB est un club responsable. « Il a fait une erreur de jeunesse. Il a demandé de l’aide, il a énormément travaillé sur lui-même. Dans la vie, il faut savoir pardonner. Le Conseil d’administration était prêt à lui donner une deuxième chance puisqu’il correspond à nos critères. »

Le 4 février dernier, une rencontre de parents a été organisée. Sans rentrer dans les détails, l’histoire de Fabrice Lassonde a été racontée par Samir Ghrib, rappelant que son poulain était digne de confiance.

« Je vais toujours être présent pour mes joueurs, que ce soit avant, pendant et après. Sa réintégration envoie un beau message aux autres joueurs expulsés. »

Un CV impressionnant

Aujourd’hui âgé de 27 ans, Lassonde, qui est voué à une belle carrière sur les lignes de côté, s’est également démarqué sur la pelouse verte. La passion d’un petit gars de Granby l’a amené à voyager aux quatre coins du globe.

En 2007, il joint l’Attak de Trois-Rivières, le club de réserve de l’Impact de Montréal. Le 4 janvier 2008, il appose son nom au bas d’un contrat avec le FC Ingolstadt 04, une équipe professionnelle allemande. Là-bas, son statut de joueur étranger a fait en sorte qu’il n’a jamais vraiment eu la chance de se faire valoir sur le terrain. L’aventure a pris fin en juin 2011.

Puis, il fait sa place dans l’équipe nationale chez les moins de 20 ans et l’équipe olympique. Il a évolué une année à Edmonton dans la NASL avant de rentrer au Québec avec le Rouge et Or & le Royal-Sélect de Beauport.

« Son CV est impressionnant. C’est un passionné qui a un bel avenir devant lui », dit Ghrib en terminant.

Québec Hebdo