Le Dynamo se prépare à sa première saison en Première ligue

L’équipe ouvre son camp d’entraînement avec l’arrivée d’un joueur malien


Publié le 17 décembre 2016

Mohamed Kante Dantoumé (à gauche) à l’entraînement avec ses coéquipiers.

TC Media - Mathieu Galarneau

SOCCER. L’entraîneur-chef du Dynamo de Québec, Edmond Foyé, évalue ses joueurs et place ses pions en vue de la première saison de l’équipe de la capitale dans la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ). L’arrivée d’un nouveau joueur d’origine malienne devrait lui donner un coup de main.

Foyé se donne jusqu’au 24 mars pour évaluer ses troupes et choisir la meilleure équipe parmi la quarantaine de joueurs disponibles pour son alignement. Le Dynamo aura jusqu’au début mai pour pratiquer avant le début de la saison dans la PLSQ.

«Il y a des joueurs qui sont opérationnels. La première année, on est obligé de partir avec les joueurs du moment. L’objectif est d’amener le travail fait jusqu’à maintenant au niveau PLSQ», souligne l’entraîneur-chef.

Foyé estime qu’il n’aura pas de difficulté à imposer ses choix à son équipe d’entraîneurs, même s’ils peuvent avoir une meilleure connaissance des joueurs que lui. «Je vais citer Sénèque : il n’existe pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. Moi, je sais exactement où je vais. Je sais exactement ce que je veux voir. Il n’y a pas eu de problème par rapport à ça.»

Foyé croit également que certains joueurs seront challengés par ce défi qu’est la PLSQ. «Dans leur club, c’était les meilleurs, on ne leur disait rien. Mais là, comment vont-ils vivre qu’il y a peut-être aussi bon qu’eux, et qu’on va être sur eux? Le piège de la première année, c’est nous-mêmes. Il faut être capable de passer par-dessus nos égos pour aller chercher cet objectif», explique-t-il.

Foyé confie ne pas subir de pression ni d’obligation de résultat de la part de l’Association régionale de soccer de Québec (ARSQ). «C’est moi-même qui me mets de la pression. Je veux gagner», assure-t-il.

Un talent du Mali

Débarqué au Québec il y a huit mois pour étudier le dessin du bâtiment, le Malien Mohamed Kante Dantoumé vient gonfler les rangs du Dynamo. «Le soccer est une partie importante de ma vie au Mali. Lorsque je suis venu au Québec, j’ai vu que c’était un bon projet. J’ai contacté le Dynamo pour offrir mes services. Ça s’est bien passé et je suis très heureux d’être là», raconte Dantoumé qui a évolué avec le Centre Salif Keita, consacré à la formation de jeunes talents dans son pays d’origine.

Le défenseur de 27 ans avoue qu’il est avec le Dynamo afin «d’être vu». «Je vise à un jour être capable d’intégrer la MLS (Major league soccer)», vise-t-il.