Le Phénix met la table pour la saison 2016


Publié le 27 janvier 2016

Laval Moreau, Carlos Garcia et Jean-Michel Collin du Phénix des rivières annoncent plusieurs nouveautés pour 2016, dont la tenue d’un salon du soccer, «le tout premier à se tenir à Québec», note l’organisation. Démonstrations et conférences seront au programme. (Photo TC Media – Monica Lalancette)

SOCCER. Nommé club de l’année deux fois plutôt qu’une en 2015, le Phénix des Rivières a bien l’intention de garder son titre.

«On veut rester au sommet du soccer québécois», a commenté le directeur technique Jean-Michel Collin.

D’abord, le plan d’entraînement qui s’adressait aux joueurs de 13 ans à 21 ans sera cette année offert aux joueurs de 9 à 13 ans. Ce plan de vol qui mise sur le développement technique, la motricité, ainsi que le suivi avec des physiothérapeutes, permettra de donner un maximum de services aux jeunes joueurs, note M. Collin. «Pour les entraîneurs, c’est très facilitant, parce qu’on offre des outils».

L’organisation pourra aussi compter sur les services de son préparateur physique. «Le constat, c’est qu’on ne bougeait pas bien: on va prendre des raccourcis d’enseignement tactique ou d’enseignement sur comment se placer sur le terrain dans telle ou telle situation de jeu, alors qu’en bas âge, [les joueurs] ont besoin d’apprendre à bien bouger.»

NeuroTracker

Le Phénix des Rivières ajoutera par ailleurs une équipe de division 1 à son calibre senior. «On a deux générations prometteuses qui vont jouer en senior régional, mais qu’on veut voir grimper en senior provincial», note le directeur technique.

Les athlètes des programmes d’excellence seront d’ailleurs les premiers à se prévaloir de l’outil NeuroTracker pour améliorer leur prise de décision et leur analyse du jeu. «Ce sont les organisations professionnelles qui ont ça d’habitude et nous, on a réussi à le louer à modique somme. On amène ça dans le quartier pour nos athlètes alors, on est vraiment fiers!»

Dès février, les joueurs pourront s’entraîner à suivre un ensemble de points générés par un logiciel, pour éventuellement transposer leurs acquis sur le terrain. L’outil donne une meilleure vision du jeu lorsque jumelé avec un entraînement spécifique, précise M. Collin.

Accessibilité

L’accessibilité du sport est par ailleurs une priorité, conclut le président Laval Moreau, et 2016 sera marquée par des baisses de tarifs.

Grâce à divers commanditaires, «pour l’année 2016, on est le club où ça va coûter le moins cher pour un joueur local d’avoir son activité». Les inscriptions débuteront le 1er février, conclut le Phénix des Rivières.

Québec Hebdo