Maxime Fréchette inspiré par sa passion des mots et du ballon


Publié le 2 mai 2014

LITTÉRATURE - Amoureux des mots tant par la lecture que l'écriture, ainsi que de ce sport en ascension qu'est le soccer, Maxime Fréchette a mis en commun ces trois passions pour rédiger un roman sportif inspiré de sa progression dans l'univers du ballon rond.

Le livre Le roi du terrain raconte l'acharnement d'un entraîneur de soccer universitaire, qui pousse son équipe à l'excellence, après avoir vu son rêve brisé par une blessure. Bien que fiction, l'histoire se déroule à Québec dans le giron du Rouge et Or de l'Université Laval. Elle s'apparente à un récit style Lance et compte en version ballon, qui pourrait aussi servir de base à une télésérie.

Ayant germé dans l'esprit de l'auteur résident de Sainte-Foy dès 1997, alors qu'il jouait dans une ligue senior de soccer, le projet a été long et complexe à mener à terme. Après plusieurs refus et désintérêts signifiés par les maisons d'édition, le manuscrit a repris vie lors d'une rencontre avec Claudine Douville, descriptrice de match de soccer à RDS et elle-même auteure de plusieurs romans.

«Elle a accepté de lire et annoter mon roman sportif. Ce coup de main inattendu, au tournant des années 2010, m'a encouragé et redonné confiance. Je ne pouvais me résoudre à laisser tomber. J'ai toujours pensé que c'était possible. Au bout de démarches intensives, les Éditions GML ont accepté de publier mon bouquin de 400 pages», explique Maxime Fréchette qui estime propice sa sortie des presses à l'approche du Mondial de soccer 2014.

25 ans de carrière

Puisant dans plus de 25 ans de carrière comme gardien du but, ainsi que dans ses expériences d'entraîneur et d'administrateur au soccer, l'auteur concède que le récit s'apparente tantôt à son propre parcours et tantôt à celui de son sport. «Comme au soccer, dit-il, ça a pris une bonne dose de détermination et de persévérance pour en venir à bout. Ma passion a débuté en 1988 à De Rochebelle et s'est confirmée dans le collégial AA. À cette époque, il y avait très peu de structures et d'infrastructures pour pratiquer ce sport devenu très populaire, au point de surclasser le hockey auprès de jeunes.»

Un autre défi pour celui qui agit aujourd'hui comme rédacteur-analyste au gouvernement du Québec aura été de rédiger le livre en trois phases étalées sur une longue période. Véritable épreuve d'endurance, il a fallu peaufiner la technique afin que l'intrigue se tienne. Un peu comme Richard, son alter ego dans le roman sportif, il a le sentiment du devoir accompli. Quoique la porte n'est pas fermée à une suite, si l'accueil est bon.

Le livre Le roi du terrain est vendu dans les librairies Archambault, les boutiques Sports Contacts et sur la page www.facebook.com/leroiduterrain.