Assia Sidhoum: une athlète dans une classe à part


Publié le 3 janvier 2015
Après avoir complété son année au Collège Shattuck-St.Mary’s du Minnesota, Assia Sidhoum évoluera avec l’Université Niagara, qui se classe au 99e rang de la division 1 de la NCAA aux États-Unis. (Photo TC Media – Antoine Desrosiers)

SOCCER. À peine âgée de 18 ans, la joueuse de soccer originaire de Sainte-Foy Assia Sidhoum fait écarquiller bien des yeux partout où elle passe en raison de son talent indéniable sur le terrain, mais aussi sur les bancs d’école.

À sa huitième saison à fouler les différents terrains de soccer du monde entier, l’athlète qui évolue pour le collège Shattuck-St.Mary’s au Minnesota poursuit son ascension vers les plus hautes sphères du soccer féminin. Cela se concrétise avec une admission à l’Université Niagara dans l’État de New York pour l’automne prochain. Cette école se classe au 99e rang de la division 1 de la NCAA aux États-Unis.

Dès les débuts d’Assia, plusieurs entraîneurs qui l’ont côtoyé n’ont pas mis de temps à croire en son potentiel. Si bien qu’en 2009, alors qu’elle n’avait que 12 ans, son mentor, Fergus Brett, l’envoya jouer ses premiers matchs contre les formations de Manchester United et d’Aston Villa U-16 en Europe.

«Déjà durant son adolescence, les entraîneurs voyaient qu’elle était une joueuse techniquement au-dessus de la moyenne, avec une excellente vision du jeu. Cela a augmenté avec le temps et maintenant elle va s’aligner avec une très bonne université. Je suis très fier d’elle», soutient son père, Hakim Sidhoum, qui a aussi toujours cru en Assia.

Aspirer au plus haut niveau

Pour la principale intéressée, l’occasion de jouer dans un collège de type «Prep school», puis de s’aligner avec une des meilleures universités pour le soccer aux États-Unis est une occasion en or de se faire valoir afin de gravir les échelons sur la scène internationale. Bien qu’il s’agisse d’une pression supplémentaire pour la jeune femme qui s’intéresse aussi au domaine de la communication, elle assure qu’elle est prête à relever ce défi qui s’annonce plus qu’excitant.

«J’étais très contente d’aller à Niagara, c’est une très belle place pour étudier et jouer au soccer. Je vais devoir me structurer davantage puisque nous allons devoir pratiquer beaucoup, mais je sais que je serai capable d’y arriver», mentionne l’athlète qui a obtenu le prix de l’athlète RSEQ Division 1 pour la conciliation études et performances sportives en 2014.

Zinedine Zidane

Aux yeux d’Assia Sidhoum, il n’y a pas de meilleur joueur au monde que l’Algérien Zinedine Zidane. En plus d’être de la même origine qu’elle et d’être un milieu de terrain offensif, Zidane représente un modèle à suivre pour Assia.

«Il y a tellement de bons joueurs dans le monde, mais rien n’est comparable à sa façon de jouer. Lorsque je le regardais, je me voyais exécuter ses mouvements au même moment que lui. Je souhaite m’inspirer de ce qu’il a fait pour faire mon chemin dans le monde du soccer», explique l’athlète qui a reçu pas moins d’une vingtaine d’offres des universités américaines afin qu’elle joigne leurs rangs.

L'Appel, membre du groupe Québec Hebdo