Sections

Mikhail Grigorenko heureux en Russie

Publié le 20 septembre 2017

L'ancien des Remparts Mikhail Grigorenko joue maintenant pour le Club de l'Armée rouge dans la KHL.

©(Photo TC Media – Alexandre Pouliot-Roberge)

HOCKEY. La saison de la KHL a débuté le 21 août dernier avec plusieurs nouveaux visages au sein des diverses formations du circuit. L’un d’entre eux est bien connu des gens de Québec. L’ancien des Remparts Mikhail Grigorenko a signé un contrat de trois saisons avec le Club de l’Armée rouge (CSKA) cet été. Le Russe ne regrette aucunement son choix.

Par Alexandre Pouliot-Roberge

« J’ai reçu une excellente offre du CSKA. C’était la meilleure option pour relancer ma carrière. L’Armée rouge a une excellente équipe et c’est un club bien structuré. J’ai joué presque tout mon hockey mineur au sein de cette organisation. Je n’y suis donc pas dépaysé. »

Né à Khabarovsk, Grigorenko a rejoint l’Armée rouge à l’âge de 12 ans. L’année précédant son arrivée avec les Remparts, au printemps 2011, le Russe a remporté le Coupe Kharlamov avec le club junior du CSKA. Depuis son championnat de la MHL, il n’avait pas rejoué sur les patinoires olympiques sur lesquelles se déroulent les matchs de la KHL. Grigorenko se débrouille tout de même très bien. Il a déjà compté 3 buts et récolté 5 aides pour produire 8 points en 7 joutes.

Mon passage à Québec a été formidable. C’est un de mes meilleurs moments dans ma vie. La ville est géniale et les gens y sont merveilleux. Les Remparts, c’est un club de hockey pour lequel j’ai beaucoup aimé jouer.

Mikhail Grigorenko

« Je produis plusieurs points, mais je pourrais faire mieux. Je dois encore m’adapter au style de jeu du club. Je suis sûr d’y arriver. Nous avons une excellente équipe et plusieurs joueurs talentueux. On se comprend déjà mieux sur la glace. »

Reconnaissant envers Patrick Roy

Mikhail Grigorenko a joué trois saisons avec les Remparts, soit de l’automne 2012 au printemps de 2014. Son passage à Québec n’a laissé personne indifférent. En 115 joutes dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le Russe a marqué 85 buts et il a récolté 93 buts pour produire 178 points. Le principal intéressé demeure nostalgique de son passage dans la Vieille Capitale.

Grigorenko est reconnaissant envers tout le personnel des Remparts, tout particulièrement envers Patrick Roy. Le Russe est convaincu que l’ancien entraîneur des Remparts a fait de lui un meilleur joueur de hockey.

« Patrick m’a aidé à améliorer mon jeu. Il a eu beaucoup d’influence sur ma carrière. Autant avec les Remparts qu’avec l’Avalanche. Lorsqu’il était entraîneur de l’équipe, les choses allaient bien à Denver. Lorsqu’il est venu me chercher à Buffalo, j’étais très heureux. Je suis fier de m’être battu sous ses ordres pour une place en séries éliminatoires. »

Roy a quitté Denver à l’été 2016. Mikhail avoue que les choses sont devenues plus difficiles après son départ. Sans Patrick Roy à la tête de l’équipe, l’Avalanche n’a pas eu plus de succès que l’année précédente. Cet été, le club n’a pas retenu les services du Russe à l’issue de son contrat. Malgré cette fin un peu abrupte, Grigorenko ne regrette rien de son passage dans la LNH.

« J’ai joué deux saisons à temps plein dans la Ligue nationale et ce fut une expérience inoubliable. D’être dans l’entourage des meilleurs joueurs du monde, c’est très enrichissant. Cela dit, la KHL n’est pas très loin en arrière de la LNH. C’est la deuxième meilleure ligue au monde et il y a des joueurs très talentueux ici. La Coupe Gagarine est un trophée très difficile à gagner et j’espère que nous allons y arriver cette année. »