Sections

Frédéric Allard prêt pour l’étape suivante

Une virée à Nashville avant de s’installer à Milwaukee


Publié le 15 septembre 2017

IL a joué 4 ans avec les Sags.

©(Photo TC Media - Archives)

HOCKEY. Après quatre saisons à défendre les couleurs des Saguenéens de Chicoutimi, le défenseur de Saint-Sauveur Frédéric Allard vise un poste avec les Admirals de Milwaukee, club-école des Predators de Nashville. 

«Je m’en vais à mon deuxième camp professionnel avec la même approche que l’an dernier où j’avais bien fait, lance celui qui était reparti de la capitale du country avec un contrat en poche. Je veux laisser ma marque.»

Son objectif ultime: porter le chandail des Predators de Nashville sur une base régulière.
(Photo TC Media – Charles Lalande)

Réputés pour développer de bons défenseurs, les Predators devraient, en principe, l’envoyer dans la Ligue américaine (LAH), à Milwaukee. Pour y arriver, le choix de troisième ronde en 2016 a mis les bouchées doubles lors de son entraînement estival sous l’œil averti du préparateur physique Patrick Delisle-Houde, un natif de Limoilou.

Habitué de ne plus vivre dans la résidence familiale, Allard admet toutefois qu’il devra s’adapter à sa nouvelle vie d’adulte dans l’état du Wisconsin.

À 15 ans, il était un peu nonchalant à l’occasion, mais son désir de gagner et d’aller à la guerre pour ses coéquipiers lui permettent de ressortir du lot.

Frédéric Parent, qui a dirigé Allard dans le Midget AAA en 2012-2013

Il vise un poste à Milwaukee.

«Chicoutimi, c’était à 2h30 de chez moi. Milwaukee, c’est à 16h de la maison. Aussi, je n’habiterai plus dans une famille de pension. Je serai en appartement. Je vais devoir faire le ménage, le lavage et me faire à manger», énumère-t-il. Par chance, les Predators alignent plusieurs Québécois dans leur filiale, alors certains d’entre eux devraient lui servir de colocataires.

En 250 matchs dans la LHJMQ, le défenseur à caractère offensif a inscrit son nom sur la feuille de pointage à 177 reprises.